Économisez jusqu’à 50% en comparant les Meilleurs Échangeurs d'air sur le marché en 2019 (Québec)
Évitez de payer trop cher
Remplir le Bref formulaire pour obtenir la meilleure soumission new-form-arrow Secure

Comparer les meilleures marques
Thermopompes + Échangeurs d’air + Climatiseurs + Fournaises

Panasonic Maytag Goodman Keepkite Air Tempo Luxaire Friedrich Gree Trane
Quand pensez-vous devez-vous remplacer votre échangeur d’air pour un autre ou vous acheter un système central ?

Quand pensez-vous devez-vous remplacer votre échangeur d’air pour un autre ou vous acheter un système central ?

 

Si vous désirez remplacer un échangeur d’air pour un autre ou en acheter un pour la première fois, assurez-vous de le faire avec un expert certifié qui possède ses licences.

Ainsi, celui-ci vous guidera à travers les modèles qui récupèrent la chaleur ou non, selon votre décision de conserver une part de la chaleur qui quitte votre domicile pendant l’échange d’air purificateur ou non en sol canadien durant les froids d’hiver.

Vous obtiendrez les prix des appareils existants comme le Lifebreath RNC5-ES en lisant ce texte et apprendrez à bien installer votre dispositif ainsi que l’emplacement idéal pour les grilles ou les conduits. Ne laissez nullement l’air emprisonné chez vous empoisonner votre air et votre existence. Il y va de votre santé.

Lisez plus loin pour les détails complets

 

Les options de remplacement pour votre échangeur d’air

 

S’équiper d’un échangeur d’air dans votre résidence est vraiment une bonne idée pour plusieurs raisons.

Sachez que de l’air pollué s’accumule rapidement dans votre foyer à cause de variations dans l’humidité ambiante occasionnée par les diverses activités humaines.

Une telle pollution se régule heureusement grâce à un échangeur d’air. En effet, celui-ci purifie votre air et sa qualité en la renouvelant, éléments essentiels pour perpétuer votre confort et votre précieuse santé.

Ainsi, en évacuant l’air impur et en introduisant un nouveau flux d’air de l’extérieur, votre santé ne peut que s’en porter mieux.

Qu’arrive-t-il toutefois quand l’échangeur d’air commence à prendre de l’âge ou à ne plus faire son travail convenablement ?

Imaginez que la ventilation ne s’effectue qu’à 75 % dans votre foyer. Voulez-vous que votre famille respire de l’air pur à ¾ ?

Pas vraiment, n’est-ce pas.

Un remplacement de votre air ambiant est capital si vous désirez demeurer en santé et pouvoir jouir de votre confort.

Cet apport contrôlé d’air pur qui expulse à la fois l’air pollué radie l’ensemble de polluants humains tels le radon, les mauvaises senteurs, la fumée de cuisson ou de tabac, l’humidité, les solvants, les vapeurs émergeant de produits nettoyants, les formaldéhydes, etc.

En outre, si vous utilisez votre foyer pour le chauffage ou effectuez de la cuisson à l’aide de gaz naturel, des oxydes d’azote et du dioxyde carbone sont produits et doivent se faire rejeter à l’extérieur sous peine de dangers inquiétants pour la santé.

Un échangeur d’air coupe ce risque d’ennuis.

 

Cette isolation qui emprisonne l’air… Attention !

Ce qui n’aide pas en plus est le fait que l’isolation s’améliore de plus en plus dans les nouvelles habitations.

Celles-ci s’avèrent beaucoup plus hermétiques qu’à l’époque où l’air frais pouvait entrer plus facilement et renouveler l’atmosphère de façon constante. L’air vicié demeure maintenant prisonnier des résidences et agit négativement sur la santé de ses occupants.

Un renouveau entier de l’air doit s’effectuer, au minimum, dans toutes les demeures à tous les intervalles de 2 ou 3 heures.

Ainsi, là où un plus vieux bâtiment jouira d’un renouvellement régulier de l’air grâce à des joints (non remplacés) de fenêtres ou de portes non hermétiques, un immeuble plus récent ne bénéficiera pas de cet avantage.

D’où l’importance de vous procurer un dispositif qui le fera automatiquement pour vous.

Si vous possédez déjà un échangeur d’air ainsi que les conduits de ventilation qui facilitent la circulation de l’air dans votre habitation et que votre appareil a rendu l’âme ou ne convient plus pour votre foyer, il serait temps de voir quelles options s’offrent à vous pour le remplacer.

 

La meilleure solution se nomme le Ventilateur Récupérateur de Chaleur (VRC)

Vous cherchez une bonne piste de solution pour votre demeure très étanche ? Tournez-vous, pour un remplacement, vers un échangeur d’air VRC.

En effet, votre maisonnée entière pourrait profiter d’un système qui récupère la chaleur. Celui-ci constitue une excellente mesure à apporter, car :

➢   L’échangeur d’air, au lieu de bannir à l’extérieur votre chaleur, la récupère en partie.

➢   Vous tempérerez mieux votre demeure donc vous vous y retrouverez beaucoup plus confortable.

Le Soleil a publié un billet intéressant sur le sujet il y a quelques années qui traitait entre autres de la récupération de chaleur chez les échangeurs d’air.

 

Exemple de coût de remplacement pour un échangeur d’air de type VRC

Prenons un exemple qui nous est donné par l’un de nos partenaires (des spécialistes en chauffage et en climatisation).

Pour les échangeurs d’air, ils offrent des produits Lifebreath qui est la marque la plus efficace en récupération d’énergie ayant un échangeur récupérateur en aluminium.

Ils ont la chance, avec Lifebreath, d’avoir un prix très compétitif sur un produit assujetti aux subventions qui est le modèle RNC5-ES.

Il y a différents prix d’installation selon le projet.

 

Voici les cas les plus populaires :

Prix pour remplacer un échangeur d’air avec un VRC Lifebreath RNC5-ES.

Le modèle RNC5-ES de Lifebreath coûterait ces prix à remplacer pour un échangeur d’air VRC
Coût du projet Type de remplacement
1900 $ + taxes Modèle équivalent de même marque ou d’autre marque dont la tuyauterie est récupérable et adéquate.
2500 $ + taxes D’un modèle non équivalent de même marque ou d’autre marque dont la tuyauterie est récupérable, mais non adéquate dont nous devons faire les modifications.
Entre 2800 $ et 3600 $ + taxes D’un modèle non équivalent de même marque ou d’autre marque dont la tuyauterie n’est pas récupérable ni adéquate dont nous devons faire les modifications.

(besoin d’une inspection préalable)

1900 $ + taxes Ajout d’un échangeur d’air sur un système central existant.
Entre 2800 $ et 3600 $ + taxes Ajout d’un échangeur d’air avec tuyauterie complète, car aucun système central n’est existant dans la résidence

(besoin d’une inspection préalable)

 

Il est important de savoir qu’il existe des subventions gouvernementales disponibles pour ce produit.

Le Gouvernement met à votre disposition un calculateur des solutions pour effectuer le remplacement de votre système de ventilation.

La dernière modification est datée du 5 septembre 2018 au moment de la publication de l’article.

 

Qui peut installer OU REMPLACER un VRC (Ventilateur à Récupération de Chaleur) ?

Un installateur certifié doit vous assister dans le remplacement ou l’installation d’un nouvel échangeur d’air VRC. Quelques règles doivent se trouver respectées dans le processus.

En effet, un espace approprié doit être déterminé pour l’échangeur d’air récupérateur de chaleur, soit un local accessible, propre et surtout chauffé. Oubliez le comble (entretoit) ou le garage pour son futur emplacement.

L’entrée d’air ne doit jamais se trouver tout près d’un stationnement. Comptez au minimum 18 pouces à partir du sol avant son installation à l’extérieur.

L’entrée doit compter une grille robuste pour repousser les rongeurs ou empêcher une possible nidification par des oiseaux.

Quant à la sortie afin d’évacuer l’air vicié, elle doit se localiser à plus de 72 pouces (du sol), soit le plus loin possible de l’entrée d’air pour éviter une circulation d’air pollué. Opter pour un clapet antivent à la sortie vous aidera également.

Pensez à un stratagème pour distinguer aisément la sortie de l’entrée dans le cas de futurs travaux.

Les grilles à l’intérieur devraient se situer au plafond ou haut sur les murs des pièces les plus visitées par la maisonnée, là où l’humidité s’amoncelle le plus en réalité comme la cuisine, la salle de lavage, les chambres à coucher, le salon, le bureau…

Si vous choisissez de poser au mur les grilles, assurez-vous de tourner les lamelles en direction du plafond afin que les courants d’air plus frais ne vous affectent pas à cet emplacement.

Des conduits installés à des endroits chauffés vous faciliteront la tâche et feront leur travail de façon plus optimale.

Ne faites pas vous-même l’installation, il est préférable de la laisser faire par un pro qui s’y connaît en échangeur d’air pour un remplacement.

 

La garantie de votre appareil ne sera pas valide si vous installez l’échangeur d’air vous-même ! Si vous connaissez un problème durant les travaux, vous ne pourrez bénéficier de celle-ci !

Installer un échangeur d’air dans une habitation constitue une besogne corsée. Vous vous devez de connaître du bout des doigts les facteurs affectant la ventilation ainsi que les particularités de votre demeure.

Ainsi, selon les besoins, vous pourriez requérir des dispositifs comme un VRE, un générateur neuf d’air chaud, un système à extraction simple, un VRC ou des conduits plus récents par exemple.

Comme la venue d’air de l’extérieur exerce une influence importante sur les charges de refroidissement ou bien de chauffage dans votre résidence, tout remplacement effectué dans le système de ventilation devra prendre cela en considération.

Seul un spécialiste peut mener à bien ces changements ou tout au moins un individu pour qui la rénovation et la construction n’ont plus de secrets.

Est-ce que cela vaut la peine d’installer un VRC chez vous ?

Absolument.

Toutefois, attendez-vous à un prix plus onéreux pour un échangeur d’air avec récupération de chaleur.

Vous paierez davantage pour ces modèles qu’un système de ventilation typique.

Ce surcoût a d’ailleurs entraîné une comparaison des tarifs par le Code modèle national de l’énergie pour les habitations pour déterminer si la différence de coûts en valait la peine pour le consommateur sur le plan énergétique. Ce code tient compte au Canada des exigences liées aux divergences régionales.

Une des exigences énumérées traite de l’analyse selon laquelle un système de ventilation (mécanique) requiert réellement l’intégration d’un récupérateur de chaleur ou non. Ainsi, le comité responsable du code a tâché de déterminer si, dans des régions spécifiques, la récupération de la chaleur était propice en étudiant les coûts en fonction de la durée de vie de l’appareil basés sur les tarifs de construction locaux (par région) et ceux de l’énergie employée.

Les résultats se présentent comme ceci :

  • La récupération de chaleur dans presque l’ensemble du Canada s’avère nécessaire pour les demeures chauffées à l’électricité ou au mazout.
  • Seules les régions très froides pour les résidences chauffées au gaz naturel nécessitent la récupération de chaleur.

 

Pour en apprendre plus sur l’avenir de la ventilation mécanique au Canada, des références de choix existent sur le web.

Petit truc pour épargner sur votre facture d’électricité l’hiver et contrôler l’humidité

Apprenez à épargner sur votre électricité et en même temps contrôler l’humidité en hiver avec un échangeur d’air à remplacer.

N’hésitez pas à activer votre échangeur d’air l’hiver toutes les 60 minutes pendant au moins 20 minutes afin d’épargner en ce qui a trait au chauffage.

Posséder une maison a son lot de coûts.

Cependant, installer chez vous un échangeur d’air (récupérateur de chaleur) vous permettra de :

  • Réguler l’humidité dans votre résidence
  • Purifier l’air
  • Étendre la longévité de votre habitation
  • Éluder les problèmes de champignons ou moisissures en empêchant leur formation
  • Vous maintenir en bonne santé
  • Demeurer plus confortable

 

Reconnaître une mauvaise ventilation dans votre logement ?

Il y a de plusieurs niveaux d’efficacité retrouvés sur le marché pour les systèmes qui échangent l’air.

Des maisons chauffées seulement à l’aide de radiateurs ou de plinthes électriques et qui n’ont pas de conduits installés pourraient disposer d’un air plus vicié, en raison d’une ventilation qui fait défaut.

Ainsi, des pièces telles que des chambres à coucher situées au deuxième étage et aux portes fermées pourraient ne pas bénéficier du courant d’air frais provenant d’une pièce comme le sous-sol par exemple.

Vous pouvez tout de même vous attendre à ce que l’air (un certain volume) se propage par courants dans votre maisonnée par le biais de facteurs tels que l’ouverture de vos portes, les mouvements de ses habitants ou la chaleur.

La plupart du temps, la diffusion aléatoire permet de tirer parti de peu de divergences entre les déplacements de l’air (entre les pièces) et les pièces elles-mêmes.

Les résidences comptant le plus d’aires ouvertes jouissent généralement d’un air suffisamment brassé.

En revanche, une demeure constituée de multiples corridors et portes closes va subir un plus grand volume d’air, celui-ci non brassé puisqu’il bougera moins à travers l’ensemble de la maison.

Des emplacements en hiver comme les sous-sols qui subissent leur lot d’infiltrations peuvent tirer profit d’un flot d’air frais constant, à condition qu’il n’y ait pas de contamination au niveau des milieux avoisinants ou du sol.

Des polluants peuvent s’accumuler plus facilement dans certaines localisations de votre habitation, tout particulièrement dans les pièces (portes fermées) où l’air se renouvelle peu qui ne possèdent pas de fente inférieure à cause d’un tapis.

La nuit, l’être humain exhale du dioxyde de carbone et de l’humidité lorsqu’il dort dans sa chambre. Il est préférable de laisser ouverte votre porte afin que l’air frais circule. Ceci améliorera la qualité ambiante de l’air.

Pour mieux comprendre les facteurs qui rendent efficace la ventilation dans votre foyer, renseignez-vous auprès de professionnels.

 

Si vous vous rendez compte que la qualité de l’air fait défaut dans votre demeure, contactez un expert sans tarder afin de régler ce problème qui peut affecter votre santé.

Remplissez dès maintenant sur cette page le formulaire qui vous donne accès à des soumissions de qualité (jusqu’à 3) pour des systèmes de ventilation pour votre habitation.

Nos partenaires d’expérience se feront un plaisir de vous soumettre leurs devis pour soit remplacer votre actuel échangeur d’air (pour un VRC ou autres) ou bien pour effectuer une toute nouvelle installation, LE TOUT GRATUITEMENT ET SANS OBLIGATION !