Économisez jusqu’à 50% en comparant les Meilleurs Échangeurs d'air sur le marché en 2020 (Québec)
Évitez de payer trop cher
Remplir le Bref formulaire pour obtenir la meilleure soumission
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
new-form-arrow Secure
En cliquant Comparer Prix et forfaits, J’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

Comparer les meilleures marques
Thermopompes + Échangeurs d’air + Climatiseurs + Fournaises

Panasonic Maytag Goodman Keepkite Air Tempo Luxaire Friedrich Gree Trane
Top-5-Echangeurs-dair-au-Quebec

Top-5-Echangeurs-dair-au-Quebec

Pourquoi un échangeur d’air : quel est le rôle de cet appareil ?
La solution idéale pour bien aérer une maison : l’échangeur d’air
L’évolution du besoin : les Échangeurs d’air dans le temps
L’éternelle question : purificateur d’air ou échangeur d’air ?
Quels sont les types d’échangeurs d’air : y a-t-il quelque chose à y comprendre ?
Comprenons le vocabulaire de l’échangeur d’air : un lexique complet
Calculons vos besoins en ventilation : l’échangeur d’air facilité
Lexique des termes en échangeur d’air pour s’y retrouver
Tableau des taux d’humidité à conserver dans votre maison
L’échangeur d’air VRE : récupérons l’énergie dans l’humidité !
L’échangeur d’air VRC : air vicié contre air frais !
Est-ce important d’entretenir son échangeur d’air : si oui, comment ?
Installer un échangeur d’air : les prix : faut-il le faire soi-même ?
Où et comment faire l’installation d’un échangeur d’air : guide pratique
Le guide de l’acheteur : que veut-on dans un échangeur d’air ?

 

————————————-
–> Cliquez ici pour voir notre liste à jour des meilleurs échangeurs d’air au Québec. <–
——————–

Palmarès 2017 du top 5 échangeurs d’air !

 

Ces maisons neuves conventionnelles sont-elles à la fois mal ventilées et humides ? Absolument. Plusieurs symptômes de problèmes de santé courants sont attribuables à la mauvaise ventilation : irritation des yeux, problèmes respiratoires, maux de tête, etc. Des conséquences préjudiciables aux humains et aux animaux se trouvent dans les polluants que nous respirons. Saviez-vous que durant nos hivers québécois, un taux d’humidité relative dépassant les 50 % favorise le développement de moisissures nocives ? La SCHL (Société canadienne d’hypothèques et de logement) nous apprenait il y a quelques années que la moitié des maisons neuves contenaient une densité supérieure de formaldéhyde par rapport aux normes de Santé Canada. Le coupable ? Une ventilation déficiente.

Les échangeurs d’air avec récupération de chaleur expulsent l’air vicié et la pollution atmosphérique. Pour maintenir une hygiène de l’air acceptable, nous savons aujourd’hui qu’il est indispensable de se débarrasser des vapeurs de produits chimiques (surtout dégagés par nos nettoyants, nos solvants et nos détachants), de la fumée de tabac, de l’humidité, des odeurs et des gaz nocifs qui envahissent tranquillement notre domicile.

Heureusement, il existe de nombreuses compagnies d’échangeurs d’air qui développent des appareils de plus en plus sophistiqués grâce à la technologie de pointe qu’ils perfectionnent d’année en année.

Pour simplifier votre recherche, Comparer 3 Prix a décidé d’effectuer son palmarès des 5 meilleurs échangeurs d’air sur le marché en 2017.

Il ne faut par contre pas sauter d’étape importante. Si vous êtes novice dans le monde de la ventilation, n’achetez pas aveuglément le premier appareil que vous verrez.

Le 17 mai 2008, le Code national du Bâtiment du Québec a obligé l’installation d’un échangeur d’air pour toute construction neuve aux dimensions de 600 m2 au sol et avec un maximum de 3 étages.

Découvrez ici-bas la raison pour laquelle on doit se procurer un échangeur d’air.

 

Pourquoi un échangeur d’air : quel est le rôle de cet appareil ?

Le rôle premier d’un échangeur d’air dans votre habitation est de remplacer l’air vicié emprisonné entre vos murs par de l’air frais. De nos jours, l’utilisation d’un échangeur d’air est même rendue obligatoire dans les nouveaux logis (Règlement sur l’efficacité énergétique). Notre isolation moderne neutralise tellement bien le déplacement de l’air que l’humidité et les polluants restent enfermés avec nous. Pour nous en défaire, nous installons donc un échangeur d’air.

Cet air pollué (parfois jusqu’à 20 fois plus élevé que recommandé) que nous respirons dans nos demeures peut contenir  des traces de :

  • Composés organiques volatils (COV)
  • Radon
  • Dioxyde de carbone
  • Produits chimiques tels que : solvants, produits nettoyants, etc.
  • Oxydes d’azote.
  • Moisissure.
  • Bactéries.
  • Fumée de tabac.
  • Monoxyde de carbone.
  • Formaldéhyde.
  • Odeurs quelconques.

Selon le docteur danois Jens Korsgaard, si vous installez un échangeur d’air VRC (voir plus bas ce que cela veut dire), vous réduirez de 60 % la médicamentation consommée pour les maladies respiratoires. Serait-ce un remède miracle contre l’asthme ? Tournons-nous vers une étude menée en 2010 par le docteur Tom Kovesi, un expert des maladies respiratoires infantiles. La conclusion de l’étude fut la preuve irréfutable que l’échangeur d’air à récupération de chaleur a aidé à diminuer les symptômes des maladies pulmonaires chez les enfants.

Dans le cas où un membre de votre famille souffrirait de maladies pulmonaires, d’allergies sévères ou même d’asthme, offrez-leur le cadeau de réduire considérablement la présence de poussière dans l’air, d’allergènes et des polluants qui envahissent votre demeure.

 

Qu’accomplit l’échangeur d’air ?

  • ✓ Il renouvelle l’air intérieur par celui de l’extérieur
  • ✓ Il gère les excès d’humidité, surtout en hiver.
  • ✓ Il se débarrasse de la fumée, des gaz nocifs, des formaldéhydes, etc.
  • ✓ Il garantit la qualité de l’air en filtrant constamment les polluants.

 

Maintenant que nous comprenons son rôle, comment cela fonctionne-t-il ?

Comment aérer une maison, utiliser un échangeur d’air

La solution idéale pour bien aérer une maison : l’échangeur d’air

On considère qu’en temps normal, le volume d’air d’une demeure doit être renouvelé entièrement toutes les deux ou trois heures. L’humidité qui s’accumule durant la saison froide a ainsi le temps d’être régulée. La perception d’autrefois différait puisque les maisons ne se construisaient pas de la même façon. Un échangeur d’air VRC ou VRE évacue les contaminants tout en créant un environnement propice pour vous et votre famille. Saviez-vous que l’humidité consiste en un fléau qui favorise le développement de bien des troubles de la santé ? 60 % des acheteurs règlent leurs problèmes d’humidité justement en faisant installer un échangeur d’air.

 

Si votre milieu est tellement humide qu’un appareil complémentaire s’avère nécessaire (comme un sous-sol incessamment inondé), consultez un spécialiste pour  lui demander des suggestions. Appelez au 418-800-8673 pour contacter un de nos partenaires experts. Parfois, un déshumidificateur ou un purificateur d’air en appui va contrôler l’excès d’eau en suspension dans l’air.

Comment fonctionnaient nos ancêtres sans échangeur d’air alors ?

 

L’évolution du besoin : les Échangeurs d’air dans le temps

À l’époque, puisque les murs manquaient d’étanchéité, l’air neuf était sans cesse assuré. De nos jours, pour économiser sur l’électricité, nous bâtissons nos demeures afin qu’elles soient le plus hermétiques possible. Avec la cuisson au gaz qui devient populaire et les cheminées qui ne sont pas toujours bien ramonées, du monoxyde de carbone et de l’oxyde d’azote s’accumulent dangereusement chez certaines personnes.

De plus, l’humidité dégagée par la transpiration, les douches chaudes, la machine à laver, la cuisinière et celle produite par les plantes peut servir à former de la moisissure.

 

Le bruit causé par un nouvel appareil peut-il être dérangeant ?

Il y a 15 ou 20 ans, les échangeurs d’air étaient assourdissants et les propriétaires décidaient simplement de les stopper pour avoir la paix. Vous vous rendrez compte que les compagnies s’efforcent de diminuer constamment le bruit, d’autant plus qu’ils affichent le taux de décibels émis par leurs engins. En général, les échangeurs d’air que vous retrouverez sur ce site ne dépassent pas plus de 40 décibels, ou un sone. 40 décibels, c’est le même murmure que fait votre réfrigérateur ou un ordinateur de bureau.

Il existe d’autres produits sur le marché, comme le purificateur d’air et le déshumidificateur. Pourquoi s’en remettre à un échangeur d’air ?

 

L’éternelle question : purificateur d’air ou échangeur d’air ?

Question : Quel appareil est le plus efficace entre un purificateur d’air et un échangeur d’air VRC ?

Réponse : Pour conserver une bonne qualité de l’air, le ventilateur récupérateur de chaleur (échangeur d’air) avec un filtre performant est bien plus performant.

 

Quels sont les avantages d’un purificateur d’air ?

  • Son prix. Entre 50 $ et 500 $ en moyenne.
  • Préfiltre pour les particules les plus importantes.
  • Il élimine les polluants tels que la fumée de tabac, la poussière et le pollen. Certains captent jusqu’à 99,97 % des particules dans l’air.
  • Filtre au charbon activé.
  • Filtre HEPA (haute efficacité pour les particules de l’air).
  • Parfois, il y a une lampe UV qui tue les germes dans la moisissure.
  • Parfois, il y a un ionisateur.

Quels sont les désavantages d’un purificateur d’air ?

  • Ne dessert qu’une petite superficie (maximum 35 m2). Une pièce habituellement.
  • Filtre devant être remplacé souvent.
  • Ne filtre que les particules en suspension (la plupart des polluants se déposent sur les surfaces et sont soulevés au moment d’une secousse).
  • Il faut les entretenir régulièrement et être méticuleux.

Si vous faites l’achat d’un purificateur d’air, La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) recommande aux consommateurs d’acheter un aspirateur à filtre HEPA pour attaquer le problème de moisissure à la source.

Il est tout indiqué de procéder avec une solution plus efficace en vous munissant d’un échangeur d’air, surtout si vous souffrez de problèmes pulmonaires.

Comprenons les variations dans les échangeurs d’air.

 

Quels sont les types d’échangeurs d’air : y a-t-il quelque chose à y comprendre ?

La majorité des échangeurs d’air dans les magasins récupèrent la chaleur, ce qui permet d’expulser l’air vicié tout en utilisant sa température qui passe dans un boîtier étanche. Soyez sans crainte ! Les deux conduits sont distincts pour éviter la contamination. Quand l’air frais de l’extérieur est aspiré, il se réchauffe avant d’être distribué dans les différentes pièces par le biais des conduits d’aération.

Il existe trois types d’échangeurs d’air bien populaires au Québec, l’échangeur d’air sans récupérateur de chaleur, le VRE et le VRC. L’avant-dernier recycle l’humidité tout en filtrant l’air, le dernier se consacre surtout à la récupération de la chaleur. Voyez leurs différences un peu plus bas.

Le développement technologique et la modernisation des concepts des échangeurs d’air ont complètement révolutionné le domaine de la filtration atmosphérique. La fiabilité des appareils d’aujourd’hui ne se compare même pas à ceux d’hier, encore moins aux vestiges des années 80. Nous retrouvons trois types d’échangeurs d’air sur le marché. Les voici :

L’échangeur d’air sans récupération de chaleur. Il filtre l’air entrant et expulse l’humidité de trop. Pour arrêter la condensation dans les fenêtres et pour améliorer la qualité de l’air en général, cet échangeur d’air fait le travail. Il ne comporte pas de noyau de récupération de chaleur. Bien qu’il soit moins dispendieux, nous préférons de beaucoup ses compatriotes. Nous ne traiterons pas de ce type d’appareil dans cet article, car il n’est plus autorisé dans les bâtiments neufs.

L’échangeur d’air – Le ventilateur à récupération de chaleur (VRC). En plus de filtrer votre air, le VRC recycle la chaleur expulsée de votre logis et régule l’humidité. Cette option est considérée par plusieurs comme la plus adaptée à notre climat froid.

L’échangeur d’air – Le ventilateur à récupération d’énergie (VRE). Voici le dernier cri dans la technologie d’échangeur d’air. En plus de récupérer la chaleur de l’air expulsé, il conserve l’humidité l’hiver et la rejette l’été comme le ferait une thermopompe.

Pour l’instant, tentons de démystifier les termes consacrés à l’échangeur d’air.

Vocabulaire complexe et le comprendre de l’échangeur d’air

 

Comprenons le vocabulaire de l’échangeur d’air : un lexique complet

Comme dans chaque domaine spécialisé, un lexique des abréviations et des termes scientifiques vous facilitera la vie. Nous résumons ici les plus utilisés. Avant de commencer, trouvons quelle puissance vous recherchez en tant qu’échangeur d’air (plusieurs compagnies vous forcent à les appeler pour faire une estimation de votre superficie).

Dotez-vous qu’un gallon à mesurer et d’une calculatrice et tentons l’expérience par nous-même (bien sûr, l’expérience d’un spécialiste peut vous profiter si vous n’êtes pas à l’aise de faire cette étape vous-même).

Voici comment évaluer votre besoin PCM…

 

Calculons vos besoins en ventilation : l’échangeur d’air facilité

  1. Mesurez la superficie de la maison en pieds carrés (le sous-sol fait partie de ce calcul), pièce par pièce. Largeur X longueur de chaque pièce. Exemple : 1500 pieds carrés.
  2. Multipliez ce nombre par la hauteur du plafond en pieds. Exemple : 1500 pieds carrés X 8 pieds = 12 000 pieds cubes.
  3. Divisez votre résultat par 60 minutes. Exemple : 12 000 pieds cubes /60 = 200.
  4. Multipliez ce résultat par ,35 (qui représente le pourcentage de changement d’air minimum). Exemple : 200 X .35 = 70 PCM.

Démontrons ce calcul avec un exemple concret (petite maison).

 

Étape #1 : mesurons la superficie de notre maison

Sous-sol :

Pièce #1 : 10 pieds X 10 pieds = 100 pieds
Pièce #2 : 8 pieds X 8 pieds = 64 pieds
Salle de bain : 7 pieds X 9 pieds = 63 pieds
Salon : 11 pieds X 11 pieds = 121 pieds
Total : 348 pieds

 

Rez-de-chaussée :

Chambre #1 : 8 pieds X 8 pieds = 64 pieds
Cuisine : 12 pieds X 10 pieds = 120 pieds
Salle de bain : 7 pieds X 7 pieds = 49 pieds
Salle à manger : 10 pieds X 10 pieds = 100 pieds
Garde robe : 3 pieds X 5 = 15 pieds
Total : 348 pieds

 

Premier étage :

Chambre #2 : 7 pieds X 8 pieds = 56 pieds
Chambre #3 : 8 pieds X 8 pieds = 64 pieds
Chambre #4 : 8 pieds X 8 pieds = 64 pieds
Corridor : 10 pieds X 16 pieds = 160 pieds
Total : 344 pieds

 

Sous-sol (348 pieds) + rez-de-chaussée (348 pieds) + premier étage (344 pieds) = 1040 pieds carrés.

 

Étape #2 : Multiplions ce nombre par la hauteur du plafond

La hauteur du plafond est de 8 pieds partout dans cette maison. 1040 pieds carrés X 8 pieds =

8 320 pieds cubiques

Étape #3 : Divisons par 60 minutes

8 320 pieds cubes /60 minutes = 139

 

Étape #4 : Finalement, multiplions ce nombre par ,35

139 X ,35 = 49 PCM

Voyons ce que cela veut dire maintenant.

 

Lexique des termes en échangeur d’air pour s’y retrouver

Voici une liste non exhaustive des termes que nous retrouvons souvent dans les descriptions d’échangeurs d’air :

 

PCM (pieds cubes par minute)

Ceci représente la puissance du débit d’air et devrait être déterminé selon le volume de votre demeure. Pour connaître le calcul à effectuer, voir ci-haut.

 

HEPA (High-efficiency particulate absorption) THE (Très haute efficacité)

Presque tous les bons échangeurs d’air sont équipés de filtre HEPA. Ce filtre capte jusqu’à 99,7 % des allergènes se trouvant dans l’air. À lui seul, la réduction des symptômes liés à l’asthme, aux allergies et aux maladies respiratoires paraît beaucoup.

 

Filtre au charbon

En polyester, saturé de charbon, celui-ci attrape les particules dans l’air à environ 90 % d’efficacité.

 

Récupération de chaleur (Energy Star)

Afin de faire des économies, préconisez un échangeur d’air avec le sceau Energy Star. Cela garantit un seuil de 65 % de récupération de chaleur.

 

Sones

Une  sone, c’est une unité de puissance sonore équivalente environ à 40 décibels. En exemple, le bruissement de feuilles ou le son de votre réfrigérateur fait 40 décibels.

 

Pa

Le Pascal est une unité de mesure qui signifie une force perpendiculaire agissant sur une surface d’un mètre carré. Cette force représente la puissance d’un kilogramme bougeant d’un mètre à la seconde (1 newton).

 

BTU

British Thermal Unit. Ceci détermine la quantité de chaleur pour augmenter d’un degré Fahrenheit la température d’une litre d’eau (sous une pression normale).

 

Humidité

Le taux d’humidité intérieur d’une maison représente la présence d’eau en suspension dans l’air. Pour déterminer quel taux d’humidité vous devriez avoir au sein de votre demeure, fiez-vous à ce tableau* :

 

Tableau des taux d’humidité à conserver dans votre maison

Température extérieure -30°C à -20°C -20°C à -10°C -10°C à 0°C 0°C à 10°C 10°C à 20°C
Taux d’humidité

intérieur

30 % 35 % 40 % 50 % 55 %

*si vous remarquez que le taux d’humidité et la température extérieure dépassent ceux de l’intérieur de votre maison, changez le mode de votre échangeur d’air à recirculation (vous pouvez aussi l’éteindre complètement).

Quels sont les types d’échangeurs d’air sur le marché ?

 

L’échangeur d’air VRE : récupérons l’énergie dans l’humidité !

VRE (ventilateur récupérateur d’énergie)

Ce ventilateur contrôle précisément le niveau d’humidité au sein de votre maison. Son noyau récupère la chaleur qui est expulsée tout en transférant une fraction de l’humidité de l’air extérieur vers l’air évacué.  Au cours de la saison chaude, le VRE produira de l’air froid et déshumidifiera pour vous faire économiser de l’énergie qu’utiliserait normalement un climatiseur.

Cette même fonction se transforme en humidificateur l’hiver. Plutôt que de se débarrasser de l’humidité, elle est réemployée pour régler le taux d’humidité. De nombreux problèmes de santé associés à la sécheresse de l’air sont ainsi évités : maux de tête, peau desséchée, décharges électriques statique, irritations du nez, etc.

Voici les avantages incroyables de l’échangeur d’air VRE !

  • Obtenez de l’air sans cesse renouvelé.
  • Réglez vous-même le taux d’humidité pour améliorer considérablement la qualité de vie de votre famille et évitez la moisissure.
  • ➢ En récupérant la chaleur, vous économiserez sur vos factures d’électricité.

Le ventilateur récupérateur d’énergie est plus dispendieux que son cousin le VRC d’environ 300 $ en général. L’écart s’explique par la nouveauté du VRE ainsi que sa grande polyvalence.

La description de son cousin, le VRC, suit à l’instant.


 

Trouver le meilleur prix pour
Thermopompes , Climatiseurs & Échangeurs d’air

Remplissez le formulaire pour comparer les prix

En cliquant sur le bouton d’envoi, j’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

 

L’échangeur d’air VRC : air vicié contre air frais !

VRC (ventilateur récupérateur de chaleur)

Ce type d’échangeur d’air rassemble toutes les fonctions idéales pour le climat nordique du Québec. Un conduit extrait l’air vicié de la demeure tandis que l’autre récupère l’air frais de l’extérieur. Dans le noyau d’échange de chaleur au cœur de l’appareil, un module permet de refroidir ou de réchauffer l’air frais. Aucun polluant n’intègre le nouvel air, seule la chaleur est captée. Tandis que cet air frais extérieur se fait aspirer et que l’ancien air est expulsé, l’équilibre doit être respecté pour maintenir la pression au sein de votre maison. Par souci de cet équilibre, les deux bouches d’air seront percées dans la même façade (elles seront soumises au même vent).

Deux grilles sont posées devant les bouches d’aération pour prévenir l’entrée d’objets (poils d’animaux, feuilles, insectes, etc.) dans les conduits. Pour doubler cette protection, des filtres défendent l’appareil lui-même. Un tube évacue l’eau qui s’accumule grâce à la condensation dans la partie inférieure du boîtier et stoppe donc les mauvaises odeurs qui pourraient s’accumuler dans l’échangeur d’air.

Une centrale de commandes permet de programmer le débit d’air de l’appareil. C’est de cet endroit que vous contrôlez le taux d’humidité et le taux de renouvellement d’air dans la demeure.

Quels sont les grands avantages de l’échangeur d’air VRC ?

  • ➢ Un fonctionnement en continu de l’appareil durant l’hiver va améliorer énormément la qualité de l’air de votre logis.
  • Durant la saison froide, entre 60 % et 80 % de la chaleur est recouvrée et vous permet de grandes économies. Ce potentiel de récupération vaut son pesant d’or, surtout au Québec. Annuellement, vous devriez économiser entre 300 $ et 450 $ selon la taille de votre demeure et la cote Energy Star de l’échangeur d’air.
  • ➢ Selon le site Ecohabitation, le ventilateur récupérateur de chaleur (VRC) est LE type de ventilation recommandé dans les nouvelles maisons québécoises.

En résumé, cette option reste celle-là plus adaptée aux hivers rudes que nous connaissons. Un bémol : son coût peut s’avérer assez élevé (allant parfois entre 2 000 $ et 5 000 $ après installation).  Toutefois, en quelques années d’utilisation, son prix s’avère une aubaine !

Pour effectuer une dépense aussi importante, mieux vaut habituellement faire le tour de tous les magasins et les spécialistes de votre région. Comparer 3 Prix vous permet de magasiner votre échangeur d’air du confort de votre foyer ET de réaliser de grandes économies. Nos partenaires sont des professionnels certifiés de toutes les régions de la province qui sont concurrents.En remplissant le formulaire GRATUIT sur cette page, vous signifiez votre intention de comparer les prix. Jusqu’à 3 soumissions vous parviendront rapidement. Décidez ensuite laquelle vous intéresse le plus.

Une fois que vous possédez cette merveille, comment faut-il l’entretenir ?

Pourquoi et comment nettoyer son échangeur d’air

 

Est-ce important d’entretenir son échangeur d’air : si oui, comment ?

Le but d’un échangeur d’air est de purifier votre habitat, de renouveler votre air tout en filtrant les polluants. Comme tout engin, il faut s’en occuper pour le préserver. L’entretien d’un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC) ou d’un ventilateur récupérateur d’énergie (VRE) passe par sept étapes simples. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a révisé en 2010 un document s’intitulant ‘’l’entretien d’un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC)’’ pour faciliter le nettoyage, le remplacement des filtres et surtout l’entretien de votre échangeur d’air. Ils mettent aussi au point un calendrier utile d’entretien.

Résumons la démarche à suivre  pour entretenir un échangeur d’air (VRC ou VRE) :

  1. Mettez hors tension l’échangeur d’air avant tout entretien.
  2. Vérifiez les filtres. Nettoyez vos filtres à air tous les deux mois (dépendamment du modèle, cela se fait à l’aide d’un aspirateur puis en lavant avec de l’eau savonneuse). Ôtez sans problème les filtres un par un pour effectuer cette étape cruciale. Avec d’anciens modèles, le remplacement des filtres est nécessaire.
  3. Examinez les bouches d’aération. En désobstruant les conduits d’admission d’air des débris, de la neige, des larges particules s’y amassant, vous venez à la rescousse de l’appareil en facilitant la circulation de l’air.
  4. Vérifiez le conduit d’évacuation de l’eau. Au bas d’un VRC ou d’un VRE, il y a un petit tuyau qui évacue l’eau de condensation. En versant deux litres d’eau chaude (propre) dans tous les bacs de condensation (voyez le manuel de l’utilisateur qui venait avec votre appareil si vous n’êtes pas certain de l’endroit en question), assurez-vous qu’un écoulement aisé se passe. Enlevez les résidus du tuyau s’il y a refoulement.
  5. Purgez le noyau de la poussière. La consultation de votre manuel s’avère obligatoire pour obtenir les bonnes directives. Habituellement, vous retirerez les particules emprisonnées sur les parois du noyau à l’aide d’un aspirateur et nettoierez les surfaces avec un savon doux.
  6. Désencrassez les conduits. Annuellement, inspectez les conduits qui mènent à l’échangeur d’air. Vous devrez ôter les grilles qui couvrent les bouches d’aération afin d’y passer l’aspirateur. Advenant un blocage sévère, voyez la démarche à suivre avec un technicien accrédité.
  7. Nettoyez les ventilateurs. Un simple époussetage des pales sera suffisant. Si votre appareil est plus âgé, il sera noté dans le manuel d’entretien qu’un ajout de lubrifiant dans l’orifice prévu à cet effet est souhaitable.

Équilibrez votre ventilateur récupérateur de chaleur ou d’énergie :

Voici un test qui ne prendra que dix minutes de votre temps afin de vérifier l’équilibrage de votre échangeur d’air (VRC ou VRE). Pour commencer, procurez-vous :

  • Un grand sac de plastique d’environ 48 pouces de longueur (1,2 mètre).
  • Un cintre en métal.
  • Du ruban adhésif.

Tirez sur le cintre pour obtenir une forme arrondie. Attachez le cintre au sac à l’aide du ruban adhésif. Ceci retiendra le sac de plastique ouvert en tout temps. Cet outil facilitera vos tests subséquents. Allez maintenant à l’extérieur de votre maison et trouvez vos conduits d’échangeurs d’air.

 

Première étape : Tester le débit d’air sortant

Écrasez le sac et maintenez-le au-dessus de la bouche d’évacuation d’air. En relâchant le sac (tout en le tenant sur place), chronométrez le nombre de secondes que cela prend pour que le sac se gonfle.

  • ❖ Si votre sac se remplit en moins de huit secondes, diminuez la puissance de votre échangeur d’air et reprenez ce test.
  • ❖ Sinon, allez à la deuxième étape en notant le nombre de secondes.

 

Deuxième étape : Tester le débit d’air entrant

Gonflez le sac et maintenez-le au-dessus de la bouche d’admission d’air. Chronométrez le nombre de secondes que cela prend pour que le sac se dégonfle. Un échangeur d’air équilibré le prouvera avec des scores identiques d’entrée et de sortie.

  • ❖ Si le sac se gonfle deux fois plus vite qu’il ne se dégonfle, votre appareil est déséquilibré.
    • ○ Dans ce cas, vérifiez vos filtres. Si votre problème persiste, appelez un technicien certifié pour réparer votre échangeur d’air.
  • ❖ Si vos résultats sont identiques dans les deux étapes, votre VRC ou VRE est bien équilibré.

 

Préparez un calendrier d’entretien annuel

Organisez d’avance vos vérifications en procédant de cette façon :

Notez une date au mois d’avril ou du mois de mai et une date au mois de septembre ou octobre (sur votre calendrier papier, électronique ou mobile) à laquelle vous amorcerez votre programme d’entretien.

 

Procédure d’avril ou mai

  • ✓ Programmez le dispositif de commande de votre appareil qui règle l’humidité relative (l’humidistat) à la position « OFF » ou « HIGH ».

Procédures de septembre ou octobre

Peu importe le problème, si vous ne comprenez pas ce qui se passe avec une fonction de votre échangeur d’air, consultez un expert plutôt que d’ouvrir le boîtier.

Est-ce si complexe d’installer un appareil comme ça ?

 

Installer un échangeur d’air : les prix : faut-il le faire soi-même ?

Certaines personnes qui ont déjà travaillé dans la construction connaissent parfaitement les étapes pour installer convenablement un échangeur d’air, d’autres sont inexpérimentés. Nous recommandons bien sûr un entrepreneur certifié pour éviter les ennuis et parer aux erreurs humaines. De nombreuses étapes viennent dans le processus d’installation d’un échangeur d’air et des normes rigides régissent presque toutes les distances et les matériaux. Advenant une mauvaise décision, les conséquences pourraient être très coûteuses. Un installateur agréé (Institut canadien du chauffage, de la climatisation et de la réfrigération « ICCCR ») vous fournira du travail exemplaire. La calibration des débits est primordiale par la suite.

Parfois, l’achat et l’installation d’un échangeur d’air (VRC ou VRE) peuvent être inclus dans le coût total d’une maison. Cela vaut la peine de vérifier.

En magasin, des vendeurs vous conseilleront peut-être d’installer des conduits souples pour dégarnir votre facture : tournez-vous néanmoins vers les conduits rigides, ils permettent l’air de circuler plus librement tout en diminuant le bruit de soufflement.

Le tarif moyen d’un entrepreneur pour installer un VRC est entre 3 000 $ et 6 000$ (le coût variant de la taille de la maison et des matériaux utilisés).

 

Une mauvaise installation : les risques !

Il arrive qu’un échangeur d’air (VRC ou VRE) soit branché à un système à air pulsé avec recirculation. Au fil du temps, les bouches d’aération extérieures laisseront entrer des contaminants dans les conduits. Cela détériorera votre air. Si vous suivez minutieusement notre guide d’entretien sur cette page, un avantage serait d’installer des filtres aux bouches d’extraction pour diminuer les risques de contamination d’air frais.

Les problèmes habituels

  • Des conduits souples se nettoient très difficilement
  • Une isolation mal effectuée fera apparaître de la condensation autour des conduits
  • Des grilles mal choisies permettront l’infiltration de corps étrangers.
  • Un échangeur d’air mal fixé vibrera continuellement.

Voici une vidéo présentée par Venmar qui démontre comment effectuer l’installation d’un de leur échangeur d’air.

Si vous décidez de procéder à l’installation de votre échangeur d’air vous-même, voici donc comment faire.

 

Où et comment faire l’installation d’un échangeur d’air : guide pratique

Le meilleur endroit où installer votre échangeur sera un endroit où il sera accessible pour faciliter sa réparation, son nettoyage, son inspection, de changer ses filtres, mais surtout pour l’utiliser quotidiennement. Un espace chauffé protégera l’appareil du givre.

Évitez les endroits comme un garage ou une remise ! Ils contiennent souvent des contaminants et des produits toxiques qu’on ne voudrait pas retrouver au sein de votre foyer. Habituellement, un sous-sol ou un entrepôt sec servent de base aux systèmes d’aération. Tenez-vous loin des aires de repos pour diminuer les perturbations pour votre famille.

Dans le choix de vos conduits, optez pour les conduits rigides plutôt que les conduits souples ou en accordéon. Tout d’abord, vous éviterez le bruit de l’air chez vous et en plus le passage de l’air se fera plus facilement.

Si votre échangeur d’air est relié à un système de chauffage central à air pulsé, ou dans le jargon populaire « générateur de chaleur », votre raccord devra être fait à plus de 3 mètres du générateur d’air chaud et à 1 mètre des conduits d’évacuation d’air.

Isolez l’ensemble des conduits d’air froid pour prévenir la moisissure et les risques de condensation. L’exigence de la résistance thermique de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) est d’au moins 0,7 RSI. Voyez les recommandations du gouvernement du Québec en cas de jumelage d’un VRC et d’un système de chauffage à air pulsé.

Suspendez l’appareil avec des sangles. Cela diminuera considérablement le bruit et les vibrations quand il sera allumé.

Où placer les bouches d’évacuation ?

Bouche d’extraction : À au moins 18 pouces du sol et 72 pouces de distance de la prise d’air. Une bonne hauteur évitera que des feuilles et des particules se coincent dedans.

Prise d’air : À au moins 18 pouces du sol et 72 pouces de distance de la prise d’air. Mettez les deux bouches d’aération sur la même façade pour que la pression du vent soit identique.

Installez des grilles pour stopper les animaux, les insectes, les feuilles, la pluie et les poils de pénétrer dans les conduits. Puisqu’il y a des filtres à l’intérieur de la maison pour empêcher la poussière de traverser le réseau d’évacuation, n’oubliez pas de vérifier les bouches d’aération dans les salles de bain (souvent oublié).

 

Quels sont les critères que nous désirons dans un échangeur d’air ?

Les besoins et les bienfaits d’un échangeur d’air.

 

Le guide de l’acheteur : que veut-on dans un échangeur d’air ?

Que recherche-t-on dans un échangeur d’air ? Pour répondre effectivement à cette question, nous devons premièrement faire la liste de vos exigences. Suivez ce guide et vous aurez une idée claire de ce que vous cherchez.

  1. L’idéal pour commencer le processus est de cibler vos besoins en termes de puissance. Retrouvez un peu plus haut comment faire le calcul du PCM.
  2. Si votre but est de réaliser des économies année après année, optez pour un échangeur d’air avec récupérateur de chaleur. Préconisez les engins qui sont homologués Energy Star (ce qui veut dire une récupération minimale de 65 % de la chaleur de votre maison).
  3. Choisissez un échangeur d’air moins bruyant quand vous avez le choix. Puisque cet appareil fonctionnera sans arrêt, son bruit fera partie de votre quotidien. Heureusement, la plupart des modèles sur ce site sont performants et silencieux. Un moteur à commutation électronique représente le meilleur investissement pour un échangeur d’air. Mariant performance et silence, peu énergivore de surcroît, ce moteur distribue l’air comme pas un.
  4. Ensuite, déterminez si des membres de votre famille souffrent d’allergies ou de maladies pulmonaires. Si c’est le cas, prenez le temps de vérifier l’efficacité qu’a chaque modèle d’échangeur d’air en filtration (il sera impossible de dénicher au-dessus de 99,97 %).
  5. Est-ce que votre habitation dispose de l’espace nécessaire pour l’installation d’un échangeur d’air ? Si vous possédez déjà un système d’aération, vous avez probablement des conduits qui peuvent servir à nouveau. Advenant une première installation, il serait sage de faire évaluer la faisabilité de ce projet. En communiquant avec un de nos partenaires experts dans le domaine, vous découvrirez la réponse sous peu. Appelez au 418-800-8673 pour vous entretenir avec un spécialiste.

Armé de ces critères, découvrons ensemble les grands gagnants du top 5 des échangeurs d’air.

 

Palmarès 2017 du top 5 échangeurs d’air !

Voici donc les grands gagnants du palmarès 2017 des échangeurs d’air au Québec ! Plusieurs professionnels se sont penchés sur la question et ce top 5 des échangeurs d’air est le résultat.

Lifebreath RNC5-ES  1_lifebreath RNC5-es
#1
PCM (pieds cubes par minute) : 70-120 PCM
Garantie : 5 ans pièces d’échange et garantie à vie sur le noyau
Noyau de chaleur : En aluminium.
Dégivrage par circulation : Oui.
Energy Star Oui.
Taille : 22 ¾ pouces X 17 ¼ pouces
Prix moyen : 1 500 $

 

 

DESCRIPTION EN BREF DU LIFEBREATH RNC5-ES

Le RNC5 est le ventilateur à récupération de chaleur (VRC) le mieux vendu de l’histoire de la compagnie Lifebreath. Très compact, il procure néanmoins de grandes performances à un prix abordable. Son branchement demande des conduits de 5 pouces. Les orifices sont situés sur le dessus. Il comporte 3 vitesses sélectionnables. Son noyau breveté est très efficace et durable.

Pour plus de détails sur l’échangeur d’air Lifebreath RNC5-ES

Pour comparer les prix sur le marché et dénicher la meilleure offre 

 

VänEE 60H+ HRV  2_vanee 60h et HRV
#2
PCM (pieds cubes par minute) : 64-115 PCM
Garantie : 5 ans pièces d’échange et garantie à vie sur le noyau
Filtres : En mousse lavable.
Dégivrage par circulation : Oui.
Energy Star Oui.
Taille : 23 ¾ pouces X 19 13/16 pouces
Prix moyen : 1 800 $

 

DESCRIPTION EN BREF DU VANEE 60H+ HRV

Cet échangeur d’air est parfait pour les maisons neuves unifamiliales, les condos et tout autre logement de petite à grande taille. Ce modèle peut être offert avec des bouches verticales ou horizontales. Son équilibrage se fait aisément grâce à des volets intégrés et des prises de pression. L’installation s’avère facile (dans un garde-robe ou même derrière une cloison) grâce à sa conception compacte. Deux puissants moteurs fiables vous économiseront beaucoup d’énergie (alentour de 67 % en comparaison aux appareils conventionnels.)

Lisez plus sur le VänEE 60H+ HRV

Remplissez notre formulaire pour trouver le meilleur prix pour ce modèle

 

Fantech FLEX ES VRC  3_Fantech Flex 100h Es VRC
#3
PCM (pieds cubes par minute) : 104 PCM
Garantie : 5 ans pièces d’échange, 7 ans sur le moteur et garantie à vie sur le noyau
Noyau de chaleur : En aluminium.
Dégivrage par circulation : Oui.
Energy Star Oui.
Taille : 21 ½ pouces X 14 ½ pouces
Prix moyen : 1 200 $

 

DESCRIPTION EN BREF DU FANTECH FLEX ES VRC

Doté de la configuration exclusive TurboTouchtm, l’échangeur d’air Flex peut fournir jusqu’à 50 % plus de capacité d’évacuation pour combler des besoins importants en débit d’air. Idéal pour les maisons unifamiliales, les condos et les appartements, il s’installe dans un espace très restreint (24 pouces de diamètre) comme une salle d’entretien ou un vulgaire placard. Deux moteurs lubrifiés (roulement à billes) continuellement vous épargne de devoir entretenir cette partie de l’échangeur d’air.

Apprenez en plus sur les Échangeurs d’air Fantech 

Via le formulaire sur cette page, obtenez le meilleur prix sur le marché

 

Lifebreath RNC 155  4_Lifebreath RNC 155
#4
PCM (pieds cubes par minute) : 116 PCM
Garantie : 5 ans pièces d’échange et garantie à vie sur le noyau
Noyau de chaleur : En aluminium.
Dégivrage par circulation : Oui.
Energy Star Oui.
Taille : 33,6  pouces X 19 pouces
Prix moyen : 1 550 $

 

DESCRIPTION EN BREF DU LIFEBREATH RNC 155

Le RNC 155 se reconnaît facilement grâce à sa silhouette horizontale avec prises d’équilibrage dans sa porte. Il comporte 3 réglages de haute vitesse. Son noyau breveté HEX à haute efficacité garantit une durabilité et une puissance hors du commun. Reconnue pour leur dégivrage par recirculation, Lifebreath intègre cette fonction une nouvelle fois dans ce bijou sophistiqué.

Pour voir notre page sur l’Échangeur d’air Lifebreath RNC 155

 

VänEE Série Silver 90H-V+  5_vanee serie silver 90h-vplus
#5
PCM (pieds cubes par minute) : 65-155 PCM
Garantie : 5 ans pièces d’échange  et garantie à vie sur le noyau
Efficacité de chaleur sensible : 83 %.
Dégivrage par circulation : Non.
Energy Star Oui.
Taille : 24 9/16 pouces X 23 9/16 pouces
Prix moyen :

 

DESCRIPTION EN BREF DU VANEE SÉRIE SILVER 90H – V+

VänEE se surpasse encore une fois avec la série

Silver qui répond aux plus hauts standards des maisons écoénergétiques. Cet échangeur d’air respectueux de l’environnement récupère beaucoup de chaleur dans son processus de circulation de l’air. Il est lui aussi doté de 2 moteurs puissants. Son installation s’avère particulièrement facile grâce à un système d’équilibrage du débit de l’air. Ce modèle remplace l’ancien 90H-V, maintenant révolu.

Informez-vous sur l’Échangeur d’air VänEE Série Silver 90H-V+

Découvrez des prix concurrentiels pour ce produit en remplissant le formulaire sur cette page


————————————-
–> Cliquez ici pour voir notre liste à jour des meilleurs échangeurs d’air au Québec. <–
——————–

 

Trouver le meilleur prix pour
Thermopompes , Climatiseurs & Échangeurs d’air

Remplissez le formulaire pour comparer les prix

En cliquant sur le bouton d’envoi, j’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps