Économisez jusqu’à 50% en comparant les
Meilleures Thermopompes Murales 2018
Évitez de payer trop cher
Remplir le Bref formulaire pour obtenir la meilleure soumission new-form-arrow Secure

Nos partenaires offrent toutes les marques de thermopompes à des Prix
imbattables pour faire face à l’hiver du Quebec

Vanee Fantech Direct Air Life Breath Venmar

L’achat d’un échangeur d’air est important. En fonction de vos besoins, il faut vous faut un équipement spécifique. Connaissez-vous les critères à considérer? Comparez 3 Prix Thermopompes vous offre ses conseils ainsi que la possibilité de comparer facilement 3 soumissions pour votre échangeur d’air.

 

Guide pour acheter votre échangeur d’air

echangeur air life breathDepuis environ 20 ans, nous passons de plus en plus de temps à l’intérieur de nos demeures. Avec l’avènement des jeux vidéo et des ordinateurs, même les enfants jouent moins souvent dehors. Une kyrielle d’allergies affecte aussi de plus en plus de gens aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle un échangeur d’air devrait maintenant être considéré comme un dispositif aussi essentiel que le système de chauffage.

 

Pourquoi nettoyer l’air dans votre maison ?

Partout dans les médias, on nous parle des gaz à effets de serre et du smog. On nous encourage à adopter un comportement responsable. Mais notre souci de rendre nos demeures de plus en plus écoénergétiques les rend par le fait même de moins en moins perméable à l’air. C’est comme si nous vivions dans une bulle de plastique.

On peut retrouver dans l’air ambiant de nos maisons :

  • une concentration de polluants chimiques de 10 à 20 fois plus élevée,
  • jusqu’à 900 types de COV (composés organiques volatils),
  • etc.

Installer un échangeur d’air afin de renouveler fréquemment l’air de votre maison est la solution gagnante.

Un échangeur d’air rejette aussi des polluants indésirables comme :

  • les virus et les bactéries,
  • la fumée (cigarette, cuisson…)
  • les odeurs,
  • les vapeurs de produits de nettoyage,
  • le formaldéhyde émis par certains meubles et autres matériaux,
  • les solvants,
  • le radon,
  • etc.

Le chauffage au bois et l’emploi d’un foyer (ainsi que la cuisson au gaz) peuvent libérer :

  • du monoxyde de carbone,
  • du dioxyde de carbone et
  • des oxydes d’azote.

Ces gaz peuvent gravement affecter votre santé. Il est très important de les évacuer.

L’échangeur d’air récupérateur de chaleur, le VRC, est l’appareil le plus éco-efficace selon les spécialistes de la qualité de l’air des résidences.

Comme recommandé, ce respirateur artificiel remplace entièrement le volume d’air de la demeure à toutes les deux à trois heures minimum.

Ce n’est pas tout d’évacuer vers l’extérieur l’air pollué du domicile, mais encore faut-il faire entrer l’air frais. En fait, l’échangeur d’air récupérateur de chaleur est conçu de telle sorte que l’air expulsé par un tuyau n’entre jamais en contact avec l’air qui arrive à l’intérieur par un autre, car les deux (2) conduits sont distincts. Il n’y a donc aucune contamination.

Si la construction de votre maison est antérieure à 1990, son étanchéité plus restreinte à l’air crée une aération naturelle.

Par contre, si vous changez les fenêtres ou en restaurez l’isolation en vue de la rendre plus étanche (moins énergivore), l’ajout d’un échangeur d’air pourrait protéger la qualité de l’air intérieur.

La loi n’oblige pas l’installation d’un échangeur d’air, dans le cas de rénovations mineures.

Vous devrez cependant assumer les risques encourus si vous ne le faites pas, comme :

  • des fenêtres recouvertes de condensation,
  • de la moisissure,
  • etc.

 

Échangeur d’air VS déshumidificateur VS purificateur d’air : quelle est la meilleure option pour vous ?

Pour vous permettre de respirer un air sain dans votre maison, il est normal de penser, par défaut, à un échangeur d’air. Il s’agit, en effet, d’un appareil indispensable et polyvalent, qui vous permet de contrôler à la fois la qualité de l’air et l’humidité ambiante, et ce, en prenant l’air extérieur, en le réchauffant et en le diffusant à l’intérieur de votre demeure.

L’échangeur d’air est un appareil tout-en-un, à un point tel qu’environ 60 % des acheteurs ont recours à ce dernier pour régler leur problème d’humidité. Il arrive cependant, dans certaines situations, qu’un humidificateur, un déshumidificateur ou un purificateur soient des produits d’appoint complémentaires, nécessaires pour des problèmes d’humidité importants par exemple.

De plus…

Depuis le 17 mai 2008, le Code national du Bâtiment du Québec stipule que l’installation d’un ventilateur échangeur d’air est obligatoire lors de la construction d’une maison neuve dont la dimension n’excède pas 6459 pi2 (600 m2) au sol et qui comportent un maximum de trois (3) étages.

Un échangeur d’air est donc souvent la solution indiquée pour la qualité de l’air !

Notez d’ailleurs que le bruit de l’échangeur d’air n’est plus un désavantage. Comme tout un chacun, vous êtes certainement préoccupé par le bruit que peut produire l’échangeur d’air. Vous vous attendez à ce qu’il soit le plus silencieux possible. Vous n’aurez pas de problème à ce niveau achetant un échangeur d’air moderne offert par l’un de nos partenaires fiables.

Comparez jusqu’à 3 prix pour votre nouvel échangeur d’air en remplissant le formulaire sur cette page.


 

 

2 types d’échangeurs d’air : VRC et VRE

L’échangeur d’air VRC : un appareil qui ne fait pas que battre l’air

echangeur air direct airLes échangeurs d’air VRC sont conçus pour que l’air sortant, qui est à la température de la pièce, réchauffe l’air froid qui arrive de l’extérieur. C’est la solution idéale étant donné les conditions météorologiques du Québec.

Les deux (2) conduits d’air sont indépendants, mais ils se croisent dans la boîte qui contient le mécanisme, plus exactement dans un « noyau » spécialement adapté pour qu’il y ait transfert de chaleur. La récupération de la chaleur est de l’ordre de 70 %.

Lors de l’utilisation d’un échangeur d’air sans récupérateur de chaleur, c’est de l’air froid qui entre dans la demeure par les grilles de ventilation.

L’échangeur d’air récupérateur de chaleur (VRC) en bref :

  • Il s’agit de l’échangeur d’air le plus fréquent sur le marché,
  • Il a aussi une meilleure efficacité énergétique que l’échangeur d’air conventionnel qui ne récupère pas la chaleur,
  • Ce dernier n’est d’ailleurs plus autorisé dans les résidences neuves,
  • L’air expulsé réchauffe une partie de l’air qui entre, mais chaque conduit est indépendant ; l’air ne se mélange pas.

Le noyau de transfert de l’échangeur d’air VRC ne récupère que la chaleur de l’air.

Un VRC peut vous faire économiser environ 200 à 300 $ annuellement sur les frais de chauffage par rapport à un échangeur d’air sans récupérateur de chaleur.

L’échangeur d’air récupérateur d’énergie (VRE)

L’échangeur d’air récupérateur d’énergie (VRE) travaille de la même façon que le VRC. En toute saison, votre logis est plus confortable, car le taux d’humidité est mieux contrôlé.

Le noyau de transfert l’échangeur d’air VRE récupère l’humidité en plus de la chaleur de l’air expulsé.

Il y a plus de demandes pour le VRC étant donné que ce type de produit existe depuis plus longtemps et qu’il est mieux connu.

Il est important de noter que le VRE est tout aussi performant que le VRC, dans toutes ses fonctions : humidification, déshumidification…. La différence se situe simplement au fait qu’en plus, il transfère l’énergie.

Si le VRE est 300-400$ plus dispendieux, pour une grosseur standard, c’est simplement dû au fait que cet appareil est relativement nouveau et à sa plus grande polyvalence.

 

  Nous vous avons préparé un guide visuel simple afin de vous aider à choisir entre un échangeur d’air VRC ou VRE.

 

L’échangeur d’air thermodynamique, un meilleur échangeur d’air?

Bien que plus dispendieux, l’échangeur d’air thermodynamique ne comporte qu’une seule unité, laquelle est installée à l’intérieur de votre demeure. Ce type d’échangeur d’air est un excellent appareil qui peut servir pour des pièces spécifiques pas pour une maison entière. Comportant toutes les composantes d’un VRC et d’un VRE, incluant un compresseur et un moteur à débit constant, il a aussi une durée de vie plus longue.


 

Meilleures marques d’échangeurs d’air

Les échangeurs d’air Venmar

Venmar, chef de file dans le domaine de la gestion de l’air intérieur, se distingue par ses produits innovateurs. Avec Venmar, vous êtes assuré d’acquérir des échangeurs d’air de première qualité à bon prix.

 

Les échangeurs d’air Direct Air

Les échangeurs d’air Direct Air sont conçus selon des standards de qualité supérieurs. Leur garantie, qui est l’une des plus avantageuses offertes sur le marché, est preuve d’une grande durabilité et d’une de fiabilité avantageuse.

 

Les échangeurs d’air Fantech

Fantech se démarque par sa polyvalence. Dans le secteur résidentiel, l’un des derniers modèles de VRC Fantech convient à la fois dans un appartement, un condo ou une maison. Il peut même être installé dans un placard. Les VRC Fantech peuvent aussi convenir pour des applications commerciales et industrielles (entrepôts…).

 

Les échangeurs d’air Lifebreath

Lifebreath se distingue par son noyau récupérateur en aluminium dont la fiabilité est telle qu’il est couvert par une garantie à vie.

 

Les échangeurs d’air VänEE

Depuis plus de 30 ans, les échangeurs d’air VänEE apportent une nouvelle dimension au domaine de la ventilation. VänEE va au-delà des demandes des propriétaires, des entrepreneurs et des rénovateurs de toute l’Amérique du Nord. Les produits de ventilation VänEE satisfont des contraintes d’efficacité bien établies.


 

Comment choisir le bon échangeur d’air ? Car changer d’air, c’est la loi

Si votre résidence a été construite en 2012 ou après, vous payez moins de frais de chauffage. De plus, vous êtes plus confortables dans une maison bien étanche aux courants d’air.

Par contre, l’étanchéité du bâtiment emprisonne aussi l’air vicié à l’intérieur. Il faut donc l’évacuer et faire entrer de l’air frais pour le remplacer.

C’est la raison pour laquelle le Code national du bâtiment rend obligatoire un échangeur d’air récupérateur de chaleur si :

  • vous résidence a été construite en 2012 ou après

et que vous en augmentez la superficie de 50 % et plus,

  • votre bâtiment résidentiel est récent,

que la superficie est de moins de 6 458 pi2 (600 m2) et

qu’il comporte trois (3) étages ou moins.

Aussi, en ce qui concerne les résidences neuves, il est exigé par le Code national du bâtiment qu’au moins 54 % de la chaleur de l’air soit récupéré à

-25o C. Plus ce pourcentage est plus élevé, moins coûteuse sera votre facture énergétique.

 

Attention aux publicités trompeuses !

Si un fabricant mentionne un pourcentage de récupération de chaleur plus important, informez-vous pour savoir à quel degré de température ce pourcentage se rapporte. Il se pourrait que ce soit pour une température de 00C.

Il vaut mieux comparer les mêmes types de données.

 

Il est recommandé d’orienter votre choix vers un échangeur d’air :

  • homologué HVI (Home Ventilating Institute) et/ou
  • certifié Energy Star, car ils sont reconnus pour leur grande efficacité énergétique.

Voici quelques questions qu’un professionnel en échangeur d’air peut vous poser afin de vous aider à choisir l’appareil qui répondra à vos besoins :

  • Est-ce que quelqu’un, dans la maison, a des problèmes d’asthme?
  • Y a-t-il des contraintes dues à l’humidité?
  • Y a-t-il des animaux dans la maison?
  • Les occupants de votre demeure fument-ils à l’intérieur ?
  • Quelles sont les dimensions de votre habitation ?

Il vous amènera également à considérer la performance au niveau du taux de récupération de chaleur et le bruit de fonctionnement de l’échangeur d’air.

 

Est-ce que votre échangeur d’air est pour la salle de bain ?

En privilégiant un modèle d’échangeur d’air silencieux (moins de 1,5 sone), vous serez plus enclin à le laisser fonctionner. Le nombre de sones (définition Web : unité permettant de quantifier le volume sonore perçu) est inscrit sur la majorité des emballages. Par contre, des ventilateurs d’échangeur d’air de cette qualité peuvent coûter plus de 100 $.

La conception du ventilateur de certains modèles d’échangeur d’air fait en sorte qu’ils sont 50 % moins bruyants que les précédents.


 

TROUVER LE MEILLEUR PRIX POUR
VOTRE ÉCHANGEUR D’AIR

Remplissez le formulaire en 2 minutes pour comparer le prix des échangeurs d’air et faire un choix éclairé

En cliquant Comparer Prix et forfaits, J’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

 

Conseils d’installation d’un bon échangeur d’air

Il arrive trop souvent que l’échangeur d’air soit mal installé, ce qui affecte son rendement. Une installation de qualité peut faire une différence notable dans le rendement du système. Pour maximiser l’efficacité de l’appareil, laissez à un professionnel l’installation de l’échangeur d’air.

Ainsi, si les tuyaux flexibles d’un échangeur d’air VRC ont été écrasés ou étirés

incorrectement :

  • perdra en efficacité,
  • sera difficile, voire impossible à entretenir et peut même,
  • faire augmenter la pollution dans la maison.

Il est de loin préférable de choisir des conduits rigides lors de l’installation d’un échangeur d’air. Même s’ils sont plus dispendieux, ils ne sont pas sujets aux diminutions de pression.

Quelques commerces spécialisés vous offriront de faire installer leur échangeur d’air par leurs experts. Avant de recourir à leur service, assurez-vous que l’entrepreneur possède son permis de la Régie du bâtiment et vérifiez s’il est reconnu par un ordre professionnel comme l’ICCCR (l’Institut canadien du chauffage, de la climatisation et de la réfrigération).

De plus, vous pouvez avoir recours à l’Office de la protection du consommateur pour savoir si des plaintes ont déjà été déposées par d’anciens clients.

Important : seul un électricien certifié a l’autorisation de raccorder un échangeur d’air au système électrique d’une demeure.

Avec les années, les fabricants ont conçu des échangeurs d’air plus compacts plus simples à installer. Habituellement, une seule journée (ou moins) suffit.

Mais vous préserverez la durée de votre garantie en ayant recours au service d’un spécialiste accrédité.

Pour une meilleure efficacité, il est important d’installer l’échangeur d’air de façon à ce que les débits d’air soient équilibrés.

 


Les spécialistes en installation d’échangeur d’air de Comparer 3 Prix Thermopompes possèdent tous les permis et les certifications requises. Ils ont été sélectionnés avec rigueurs pour leur compétence, leur expérience, leur expertise, leur professionnalisme, etc. N’hésitez pas à communiquer avec eux pour obtenir jusqu’à trois (3) soumissions pour l’installation de votre échangeur d’air.


 

Où installer l’échangeur d’air ?

Comment acheter un échangeur d'air?Votre échangeur d’air doit être installé dans un endroit facile d’accès afin d’en rendre l’entretien plus facile.

Entre autres, l’échangeur d’air avec récupérateur de chaleur (VRC) doit être installé près d’un conduit d’évacuation d’eau (comme le tuyau de la laveuse par exemple), car il faudra vider le drain d’évacuation de l’eau de condensation.

Les garde-robes des chambres à coucher sont un endroit où il vaut mieux s’abstenir d’installer un échangeur d’air, même s’ils sont plus silencieux.

Il est interdit d’installer un échangeur d’air :

  • dans le garage, car de l’air vicié pourrait se propager dans le domicile,
  • dans l’entretoit (le comble), car il pourrait y avoir gel de la condensation dans l’appareil.

Étant donné que l’échangeur d’air récupérateur d’énergie (VRE) ne requiert pas l’utilisation d’un drain, vous avez un plus grand choix d’emplacement pour son installation.

 

Où installer les grilles de distributions d’air ?

Il est préférable d’installer les grilles de distribution d’air dans le haut des murs. Ainsi, l’air frais sera diffusé en direction du plafond. Si les grilles sont au contraire disposées vers le bas des murs, des courants d’air froid seront ressentis. Afin d’éliminer ce désagrément, vous serez alors tentés de fermer votre échangeur d’air.

Afin de gérer le débit d’air expulsé dans les pièces de la maison, l’idéal serait de pouvoir ajuster :

  • l’inclinaison des ailettes des grilles d’aération,
  • l’ouverture des divers conduits.

 

Où installer les conduits d’aération ?

Plusieurs conduits sont requis lors de l’installation d’un échangeur d’air :

  • certains sont installés dans les salles de bain et dans la cuisine pour évacuer l’air souillé et
  • d’autres qui ont pour fonction de propager de l’air frais.

Il y a aussi deux (2) tuyaux d’entrée et de sortie d’air.

Naturellement, lorsqu’une résidence est en construction, tous ces conduits sont installés avant de fermer les plafonds et les murs. L’entretoit est à éviter, puisque il sera particulièrement froid dans une maison bien isolée. Cette consigne est spécifiée dans le guide de Novoclimat.

Dans une demeure existante, par contre, l’entrepreneur fera passer les tuyaux par les garde-robes afin de ne pas ouvrir les murs.

Choisissez des conduits rigides pour votre échangeur d’air.

Les tuyaux flexibles devraient être réservés uniquement aux entrées et aux sorties d’air extérieures, et optez pour ceux qui sont pourvus de coupe-vapeur et isolés.

Si les tuyaux flexibles doivent passer par les combles (entretoit), veillez à bien isoler :

  • le contour du ventilateur et
  • la sortie extérieure du conduit.

Il est important de ne pas faire sortir l’air vicié dans le comble (entretoit), afin d’éviter des problèmes :

  • de moisissures,
  • de condensation, puis
  • d’infiltration d’eau dans les murs due à la fonte de cette glace.

 

Où installer la prise d’air extérieure ?

Dans un lieu où aucun air vicié ne peut être capté. Il faut donc éviter les endroits où sortent :

  • l’air provenant de la balayeuse centrale,
  • l’air expulsé de la hotte de la cuisinière,
  • les gaz d’échappement des véhicules qui sont stationnés,
  • etc.

Comment contrôler le taux d’humidité avec un échangeur d’air ?

comment choisir échangeur airLa vapeur d’eau qui peut être la cause de l’apparition de moisissures et favoriser la condensation est essentiellement produite par :

  • la cuisson de la nourriture,
  • la douche,
  • la lessive,
  • les plantes,
  • la respiration,
  • la transpiration et
  • la vapeur d’eau dans l’air.

Par contre, si vous avez le nez et la gorge desséchés, c’est parce que l’air de votre demeure est trop sec. Un taux d’humidité qui se situe entre 30 et 50 % est convenable dans une maison.

 

Le système de contrôle du taux d’humidité peut nuire au fonctionnement de l’échangeur d’air.

Si un simple humidistat indique à l’échangeur d’air d’actionner le ventilateur lorsque le taux d’humidité est supérieur à 45 %, il est possible que l’air de votre demeure ne soit jamais renouvelé.

En effet, si le taux d’humidité de la maison est inférieur à ce pourcentage, l’échangeur d’air ne sera jamais mis en action et les polluants ne seront pas expulsés.

Il est plutôt recommandé qu’une ventilation intermittente ou ininterrompue, mais à faible circulation d’air, soit contrôlée électroniquement. Lorsque le taux d’humidité devient trop élevé, l’échangeur d’air passera alors en mode grande vitesse.

Selon la température extérieure, le taux d’humidité recommandé diffère :

Taux d’humidité recommandé Variation de température extérieure
30% -20°C à -30°C
35% -10°C à -20°C
40% 0°C à -10°C
50% 10°C à 0°C
55% 20°C à 10°C

Votre échangeur d’air parvient à déshumidifier votre demeure en fonction de l’humidité et de la température extérieures. Par contre, il y a des temps dans l’année, comme en hiver, où des derniers sont plus élevés à l’extérieur à l’intérieur.


 

TROUVER LE MEILLEUR PRIX POUR
VOTRE ÉCHANGEUR D’AIR

Remplissez le formulaire en 2 minutes pour comparer le prix des échangeurs d’air et faire un choix éclairé

En cliquant Comparer Prix et forfaits, J’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

 

 

Mode de fonctionnement de l’échangeur d’air en hiver :

Il est recommandé de faire fonctionner votre échangeur d’air par intermittence :

  • en mode échangeur d’air pendant 20 minutes, puis
  • de façon à ce qu’il fasse simplement circuler l’air dans la maison (ou fermé) pendant 40 minutes.

 

Mode de fonctionnement de l’échangeur d’air en été :

Pour que l’air humide n’entre pas à l’intérieur de votre maison, il est conseillé

  • d’arrêter complètement l’échangeur d’air ou
  • d’accroître au maximum le degré d’humidité sur le contrôle.

Vous pouvez aussi programmer votre échangeur d’air pour qu’il fasse circuler l’air dans la maison. Ce mode de fonctionnement n’amène aucun air extérieur.

Si votre échangeur d’air est relié aux salles de bain, il ne faut pas le débrancher pendant la saison estivale, car sans ventilation, l’humidité et les odeurs ne peuvent pas être évacuées.

 


 

Comment procéder à l’entretien de l’évacuateur d’air ?

ventilation residentielle vrcUn échangeur d’air bien construit, mis en place de façon conforme et dont vous maitrisez bien le mode d’emploi régularisera correctement le remplacement de l’air dans toutes les pièces de la demeure, incluant dans les chambres à coucher, où vous passez de nombreuses heures chaque jour. Il est primordial cependant que l’échangeur d’air soit aussi entretenu adéquatement.

Des recherches ont démontré qu’un mauvais entretien peut faire augmenter de 7 à 40 % le coût énergétique des échangeurs d’air.

Que devez-vous faire pour bien entretenir votre échangeur d’air ?

Quoique chaque type d’échangeur d’air possède ses caractéristiques propres, voici une liste non exhaustive de certains travaux d’entretien qu’il est généralement nécessaire d’accomplir.

Pour de plus amples détails, vous pouvez vous référer au guide d’utilisation de l’échangeur d’air.

 

Nettoyer les filtres de l’échangeur d’air

Chaque modèle d’échangeur d’air a son type de filtre. Il est recommandé de vous informer au vendeur avant d’acquérir le vôtre.

 

Le filtre mousse de l’échangeur d’air

Lavable, le filtre mousse ne retient que les poussières de plus grosse dimension. Il présente donc une performance limitée. Il est habituellement inclus dans l’échangeur d’air.

Il faut nettoyer ces filtres mensuellement. Vous pouvez utiliser un aspirateur, puis de l’eau chaude savonneuse. Rincez à l’eau claire, laissez sécher et remettre le filtre mousse en place.

 

Entretien échangeur d'airLe filtre HEPA (high efficiency particulate air – haute efficacité pour particules d’air)

Ce filtre intercepte 99,97 % des particules microscopiques présentes dans l’air ainsi que d’autres allergènes. Il peut donc aider à diminuer de manière importante l’asthme, les symptômes d’allergie et d’autres problèmes respiratoires.

Par contre, il est approprié de ne l’utiliser qu’avec des échangeurs d’air qui sont munis d’une certaine force de moteur, étant donné qu’il limite le débit d’air.

De plus, il peut coûter entre 100 et 150 $ par année à remplacer.

Certains concluent qu’un filtre HEPA peut s’avérer un bon investissement si :

  • un occupant de la maison souffre
    • d’allergie grave aux animaux ou au pollen,
    • d’asthme ou
    • d’autres maladies pulmonaires,
  • votre domicile est plus exposé à la pollution causée par :
    • une autoroute ou une route de terre,
    • la fumée due au chauffage au bois de plusieurs voisins,
    • etc.

La performance du filtre HEPA est représentée par un chiffre qui se situe entre 1 et 20 selon l’indicateur appelé « Minimum Efficiency Reporting Value » (MERV).

En ce qui concerne une résidence, la valeur optimale est de 17

Le filtre HEPA se divise en trois (3) parties :

  • un préfiltre
    • qu’il faut changer tous les six mois
  • un filtre en mousse lavable et
  • le filtre HEPA lui-même
    • à remplacer chaque année.

 

Les filtres lavables et les filtres jetables

La performance de ces filtres est à mi-chemin entre le filtre en mousse et le filtre HEPA.

Ils sont constitués de :

  • polyester imbibé de charbon actif ou de
  • substance synthétique solidifiée avec du coton
  • etc.

Les filtres lavables peuvent aussi être fournis avec l’échangeur d’air.

Quant aux filtres jetables, ils doivent être remplacés environ tous les trois (3) mois (chaque nouvelle saison) et même plus :

  • si votre résidence est exposée à des polluants qui proviennent de l’extérieur,
  • en période d’éclosion de bourgeons allergènes.

Leur prix varie entre 10 et 20 $ et la plupart des échangeurs d’air en requièrent deux (2).

L’entretien des filtres lavables s’effectue de la même façon que pour les filtres en mousse, soit mensuellement.

Il est recommandé de mesurer le filtre jetable en épaisseur, en longueur et en largeur avant d’en disposer.

Assurez- vous de sélectionner le type de filtre requis pour votre échangeur d’air :

  • charbon,
  • mousse,
  • plissé,
  • etc.

Aussi, il est important de :

  • placer correctement le filtre dans son cadre, autrement la filtration serait inefficace,
  • remplacer ou nettoyer les filtres des grilles des tuyaux de prise d’air,
  • réinitialiser l’indicateur lumineux d’entretien si votre échangeur d’air en est muni.

 


 

TROUVER LE MEILLEUR PRIX POUR
VOTRE ÉCHANGEUR D’AIR

Remplissez le formulaire en 2 minutes pour comparer le prix des échangeurs d’air et faire un choix éclairé

En cliquant Comparer Prix et forfaits, J’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

 

Nettoyer les prises d’air de l’échangeur d’air

  • Prise d’air extérieure

La dimension de la prise d’air extérieure est clairement plus restreinte que la surface des filtres. Si son grillage est obstrué, même en partie, votre échangeur d’air s’essoufflera rapidement. L’entretien de la prise d’air

  • protègera les constituants de l’échangeur d’air et
  • optimisera sa performance.

Nettoyer les grilles d’aspiration
Il faut donc vérifier fréquemment les grilles d’aspiration de l’échangeur d’air et enlever tout élément susceptible de les boucher. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un aspirateur muni d’une pièce à poils doux fixés à l’extrémité du tube.

 

  • Prise d’air intérieure de l’échangeur d’air

Il faut aussi entretenir régulièrement les grilles des prises d’évacuation de l’air vicié dans les différentes pièces de votre demeure. Vous pouvez utiliser un aspirateur et, si elles sont tachées de graisse, de l’eau chaude savonneuse.

 

Nettoyer les composantes de l’échangeur d’air

Certaines composantes de l’échangeur d’air doivent retenir votre attention.

Nettoyer le noyau récupérateur de l’échangeur d’air

Le noyau récupérateur de chaleur de l’échangeur d’air peut être constitué :

  • en aluminium ou
  • de matière plastique (polypropylène)

Quoi qu’il en soit, son entretien doit être fait sur une base annuelle, de préférence avant la saison où les systèmes de chauffage sont mis en marche, à l’automne.

Le noyau de l’échangeur d’air VRC peut être lavé à l’eau tiède à laquelle on aura ajouté du savon doux. Il suffit de l’y laisser tremper.

Pour éviter d’endommager le noyau, il faut éviter :

  • l’eau excessivement chaude,
  • les puissants savons et
  • les produits nettoyants conçus à base de pétrole.

Par contre, la roue thermique (noyau) d’un échangeur d’air VRE doit être nettoyée à sec. Le compresseur à air ou l’aspirateur sont plutôt recommandés dans ce cas.

 

Nettoyer le ventilateur de l’échangeur d’air

Il est recommandé de nettoyer le ventilateur, à l’aide d’un aspirateur, une fois ou deux par année. Avant de procéder à la lubrification de ce dernier, vérifiez dans votre manuel d’utilisateur s’il est conseillé de le faire sur votre modèle d’échangeur d’air.

Si des souillures sont incrustées et impossibles à déloger, il est conseillé de laisser leur nettoyage aux soins d’une entreprise spécialisée.

En une seule demande auprès de Comparer 3 Prix Thermopompes, vous pouvez recevoir jusqu’à trois (3) soumissions provenant d’entrepreneurs de votre région spécialisés en entretien d’échangeur d’air.

Il vous suffit de remplir le formulaire de demande de soumissions ci-contre ou de téléphoner au numéro indiqué.

Les pales des ventilateurs sont fragiles. Une seule pression est susceptible de nuire à leur équilibre et empêcher le bon fonctionnement de l’échangeur d’air.


Nettoyer les bacs et conduits d’évacuation de l’échangeur d’air

L’entretien du réservoir (ainsi que de ses parois) recevant l’eau de condensation de l’échangeur d’air VRC doit être effectué annuellement.

Il suffit de faire couler deux (2) à trois (3) litres d’eau tiède dans le bac.

Si vous retirez le conduit du drain pour le rincer, veillez à ce qu’il reprenne une forme de « S » typique aux tuyaux qui sont sous l’évier de cuisine ou le lavabo de salle de bain. L’eau qui s’accumulera dans le « coude » emprisonnera les odeurs qui ne pourront pas se rendre dans l’échangeur d’air.

Assurez-vous régulièrement que le conduit d’évacuation laisse bien écouler l’eau.

 

Nettoyer les conduits de l’échangeur d’air

Le cheminement des conduits de votre échangeur d’air dans les planchers et les murs est sinueux. Un appareil conçu à cet effet doit être utilisé.

D’autant plus que dans certaines situations, si l’enveloppe plissée des tuyaux flexibles n’a pas été suffisamment étirée, il sera impossible de les nettoyer. L’unique solution pour corriger le problème est de les remplacer.

Le nettoyage des conduits doit être exécuté tous les trois (3) à cinq (5) ans, dépendamment de votre situation :

  • Y a-t-il des fumeurs dans la maison?
  • Avez-vous des animaux à poil long?
  • Certains occupants souffrent-ils de maladies pulmonaires?
  • etc.

Aussi, il vaudrait mieux procéder au nettoyage des conduits de votre échangeur d’air si vous avez récemment procédé à des travaux majeurs de rénovation.

Pour vous aider à savoir si les conduits de votre échangeur d’air doivent être nettoyés, regardez à l’intérieur ou examinez les grilles des conduits d’évacuation. Leur condition témoignera de l’état des conduits.

Il est recommandé de recourir aux services d’une entreprise spécialisée, car l’entretien de conduits d’échangeur d’air n’est pas une fonction règlementée par la Régie du bâtiment.

Par exemple, quelques techniciens pulvérisent systématiquement un désinfectant à l’intérieur des conduits des échangeurs d’air qu’ils entretiennent. Avant que votre technicien s’exécute, informez-vous s’il a pu constater que de la moisissure avait contaminé les tuyaux entretenus. Si tel n’est pas le cas, ce procédé est inutile et peut-être même nuisible à la santé de certains membres de votre famille.

Comparer 3 Prix Thermopompe est formé d’experts en échangeurs d’air qui se sont regroupés sur le Web afin de vous offrir leurs services, dont l’entretien des échangeurs d’air et de leurs composants. Étant indépendant les uns des autres, chacun vous offrira ce qu’ils font de mieux à un prix compétitif.

Les frais d’entretien des conduits de ventilation de votre échangeur d’air peuvent varier selon que votre système est plus ou moins complexe.


 

Prix pour acheter un échangeur d’air – Frais d’installation d’un échangeur d’air

Prix échangeur d'airLe coût d’achat d’un échangeur d’air dépendra de la puissance de l’appareil.

Les frais pour faire installer un échangeur d’air seront établis en fonction de la quantité de grilles d’aération ainsi que du type de tuyaux utilisé.

L’installation de conduits rigides peut faire doubler les coûts si l’on compare à des conduits flexibles. D’autant plus que dans une maison existante, il faudra les faire passer par l’entretoit (les combles) et isoler avec de l’uréthane.

Coûts d’installation d’un échangeur d’air (avant taxes) dans une maison individuelle comptant huit (8) pièces.

VRC VRE
Coût de l’échangeur d’air 1 200 $ 1 400 $
Lieux de vente Quincailleries

Commerces spécialisés

Commerces spécialisés
Frais d’installation – conduits rigides 3 000 à 4 000 $ 3 000 à 4 000 $
Frais d’installation – conduits flexibles 1 500 à 2 000 $ 1 500 à 2 000 $
Entretien des conduits de l’échangeur d’air par une entreprise spécialisée. 425 $ 425 $

 

La garantie d’un échangeur d’air

Modèles d’entrée de gamme :

  • 1 ou 2 ans sur les pièces.

Modèles milieu ou haut de gamme :

  • 5 à 7 ans sur les pièces ainsi que
  • garantis à vie du noyau.

Un échangeur d’air bien installé et bien entretenu risque davantage de se faire déclasser par des nouveautés offrant plus de performance que de briser. En effet, ils peuvent offrir une durée de vie utile d’une bonne vingtaine d’années.

 

Le prix d’un échangeur d’air, d’un déshumidificateur ou d’un purificateur d’air?

Le prix d’achat d’un échangeur ou d’un purificateur d’air sera similaire; il sera fonction de la superficie à couvrir.

En général, les acheteurs ne choisissent pas leur produit en fonction du prix, mais de leur utilité.

La différence de prix entre ces différentes options est plutôt relative aux frais d’installation.

L’installation d’un échangeur d’air implique du matériel tel que de la tuyauterie et peut prendre une (1) journée.

À noter que dans les maisons neuves, les tuyaux ne peuvent plus être mis en place dans l’entretoit (illégal puisque perte de performance). Ils sont maintenant installés dans les murs ou le plancher (béton).

Par contre, l’installation d’un déshumidificateur ou d’un purificateur d’air est plus simple et moins longue, car ces appareils n’envoient pas l’air à l’extérieur. Ils recyclent simplement l’air en place…

Ainsi, la plupart des gens optent pour un échangeur d’air en fonction de leurs besoins.


 

TROUVER LE MEILLEUR PRIX POUR
VOTRE ÉCHANGEUR D’AIR

Remplissez le formulaire en 2 minutes pour comparer le prix des échangeurs d’air et faire un choix éclairé

En cliquant Comparer Prix et forfaits, J’accepte les termes et conditions
footnote vos informations demeureront confidentiels en tout temps

 

Comparez les prix des experts en échangeurs d’air dès maintenant !

Tous les experts membres du réseau Comparer 3 Prix Thermopompes ont les qualifications requises pour vous conseiller, exécuter l’installation professionnelle de votre échangeur d’air ainsi que l’entretien. Remplissez le formulaire de demande de soumission ci-contre, comparez les soumissions reçues, posez des questions et sélectionnez l’expert qui vous convient le mieux.

Pour avoir l’esprit tranquille, ayez recours à des spécialistes qui ne font pas de promesses en l’air avec Comparer 3 Prix Thermopompes.


Voici le guide visuel que nous vous avons préparé pour vous aider à choisir entre l’échangeur d’air VRC (ventilateur récupérateur de chaleur) ou l’échangeur d’air VRE (ventilateur récupérateur d’énergie):

comment choisir entre un echangeur d'air vrc ou vre