Comparer les meilleures marques
Thermopompes + Échangeurs d’air + Climatiseurs + Fournaises

Panasonic Maytag Goodman Keepkite Air Tempo Luxaire Friedrich Gree Trane

L’arnaque des thermopompes continue au Québec en 2021 : comment éviter les escrocs

La concurrence est rude parmi les compagnies de climatisation et de chauffage. Elles sont nombreuses et il n’est pas toujours simple de se repérer et de trouver la meilleure offre. Certaines compagnies font la promotion d’un système extraordinairement économique pour attirer des clients. Mais attention ! Ces prix soi-disant imbattables sont souvent des arnaques. En connaissant le marché, on se rend tout de suite compte que c’est un mensonge. Ces compagnies jouent sur l’absence de transparence de leur offre et la crédulité des clients qui ne sont pas familiers de ce marché.

Michel Genest, professionnel chez Groupe Energie Solution, tient à témoigner de ces pratiques frauduleuses.

Arnaque-2017 - Prix-thermopompes

 

Comment fonctionnent ces compagnies frauduleuses ?

Il explique qu’il existe plusieurs groupes. Ces compagnies débauchent leurs clients par télémarketing. Vous pouvez ainsi recevoir 2 ou 3 appels par semaine. Elles sont aussi présentes sur Facebook. Ces groupes profitent des réseaux sociaux et de leurs sites internet pour faire la publicité d’un système écoénergétique et convaincre les consommateurs qui recherchent des informations sur le web. Il est facile de se laisser tenter, d’autant qu’un client potentiel qui cherche des informations est vite dépassé par la multitude de données présentes sur internet. Leurs pages vous proposent de remplir un questionnaire pour connaître vos besoins. A la suite de cela, vous recevez un coup de fil qui vous propose de recevoir un vendeur à domicile.

Ces compagnies profitent du mouvement populaire des subventions et crédits d’impôt qu’il est possible d’obtenir en optant pour des thermopompes écoénergétiques. Les vendeurs vous assurent que vous bénéficiez parfois de 3 ou 4000 $ de subventions sur le prix indiqué et que vous effectuez ainsi une énorme économie. Ils manquent toutefois de transparence. Les clients potentiels, pour la plupart, ne sont pas informés des réelles sommes qu’ils peuvent économiser grâce aux subventions et croient ainsi ce que disent les vendeurs. Il est important de vérifier les sources.

Méfiez-vous des vendeurs de système de climatisation et chauffage à domicile !

Il faut savoir que les vendeurs à domicile sont d’excellents professionnels de la vente. Ils sont très convaincants. Il faut se méfier de leurs offres qui sont bien trop belles pour être honnêtes.  En effet, ces vendeurs vous promettent 80 % d’économie, une garantie de plusieurs années, des subventions de l’Etat et un crédit d’impôt. Il est simplement impossible d’économiser les sommes qu’ils disent. Ils sont pourtant convaincants car on ne connaît pas les termes des subventions, tout paraît normal. De plus, ils vous présentent des factures Hydro Québec afin que vous constatiez les économies réalisées. Mais ce sont des fausses, évidemment. Ces factures affichent une économie des dépenses énergétiques entre 55 et 65 %. C’est impossible.

Les véritables économies d’énergie réalisées avec une thermopompe oscillent entre 25 et 35 %. Une thermopompe est composée d’un compresseur extérieur relié à la structure accrochée au mur, à l’intérieur de votre maison. Grossièrement, ce compresseur trouve la fraîcheur ou la chaleur à l’extérieur et la pousse à l’intérieur de la maison. C’est ce système qui, en comparaison d’un système de chauffage classique, produit entre 25 et 35 % d’économie sur votre facture énergétique. On peut noter qu’il reste moins performant lorsque les températures externes sont extrêmes. Toutefois, avec une thermopompe haut de gamme, même à -25 °C, vous serez chauffé efficacement.

Ces vendeurs présentent de faux rabais, comme si le prix exorbitant qu’ils soumettent était une affaire en or. En moyenne, les clients payent à ces compagnies 12 000 $. Avec un financement à 12 %, cela peut arriver à 25 000.

Les vendeurs à domicile tiennent à signer un accord le soir-même afin que l’installateur se présente le plus tôt possible au domicile. Ainsi, vous n’avez pas le temps de magasiner ailleurs.

 

Témoignages

Michel Genest raconte qu’un client a récemment fait une demande sur son site. Appelons ce client M. Tremblay. M. Genest a pris contact avec lui afin d’obtenir des détails sur sa situation. M. Tremblay demandait l’appui d’un technicien. Un technicien est un professionnel, une valeur sûre qui se déplace à domicile en connaissant bien mieux le domaine et les machines que les vendeurs. M. Tremblay avait besoin d’informations pour changer la thermopompe qu’il avait faite installer une semaine plus tôt. Il s’agissait d’une Elite Concerto que M. Tremblay a payée 16 000 $ ! En entendant ces propos, M. Genest a immédiatement reconnu la façon d’agir de ces compagnies frauduleuses. Il a aussitôt demandé au client comment il avait été contacté. M. Tremblay avait répondu à un questionnaire sur Facebook. A partir de là, il a été contacté par téléphone et un vendeur s’est rendu à son domicile. Ce dernier lui a fait miroiter 80 % d’économie, une garantie de 10 ans et une subvention de 3695 $. Bien sûr, pour étayer ses propos, le vendeur n’a pas manqué de lui montrer des factures. M. Genest lui a assuré qu’elles étaient fausses.

Un autre client de M. Genest avait fait installer une machine par une compagnie frauduleuse. Celle-ci s’est cassée au bout de 3 semaines/1 mois puis a de nouveau cédé 2 jours après la réparation. Il a pris contact avec M. Genest afin d’obtenir des prix pour une thermopompe allant jusqu’à -35 °C. Celle qu’il avait fait installer était une 18000 BTU payée 3800 $ plus taxes. M. Genest certifie que le modèle a été payé trois fois son prix.

Le web est rempli de témoignages similaires. Le site du Journal de Montréal, par exemple, raconte comment, en 2016, « la vendeuse de thermopompes la plus connue à l’Office de la protection du consommateur a été condamnée 11 fois dans quatre palais de justice à une série d’amendes pour avoir trompé des clients un peu partout au Québec ». Le témoignage de Gérard Pelletier, menuisier retraité de 75 ans, a été recueilli ainsi que celui d’autres personnes mêlées. Mélanie Patry, qui s’est présentée à M. Pelletier en décembre 2012 sous le faux nom de Mélanie Parent, a réussi à lui vendre une thermopompe de 15 000 $ qui n’en valait pas la moitié et dont il n’avait pas besoin.

Voici quelques liens pour des histoires similaires :

http://www.tvanouvelles.ca/2017/02/03/des-fraudeurs-la-depouillent-de-plus-de-100-000
http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201509/27/01-4904378-fraudeurs-a-la-thermopompe.php
http://www.courrierfrontenac.qc.ca/actualites/2016/11/16/des-vendeurs-de-thermopompes-malhonnetes-demasques.html
https://ici.radio-canada.ca/actualite/lafacture/227/rept.html
http://negawattsprod.com/fraude-thermopompe/

Voici le dernier article traitant de l’arnaque des thermopompes au Québec paru sur Radio Canada en Janvier 2018 :
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1079552/le-retour-de-larnaque-des-thermopompes

Focus sur la qualité des produits

Les thermopompes vendues par ces groupes sont toujours des entrées de gamme à un prix exorbitant.

Il s’avère qu’il est plus économique de bien s’informer, de comparer et d’acheter chez un fournisseur sûr une thermopompe haut de gamme. Une machine haut de gamme tiendra longtemps et correspondra vraiment aux températures souhaitées. Il sera possible de gérer le chaud et le froid. Avec une bonne utilisation, il est envisageable d’obtenir une économie de 25 à 35 % sur ses dépenses énergétiques, comme expliqué plus haut.

Les clients de M. Genest souhaitaient avoir des machines allant jusqu’à – 35 °C. Celles qu’ils ont achetées ne descendaient que jusqu’à -10 °C alors que le vendeur certifie qu’elles atteignent – 40 °C.

Selon Michel Genest, une thermopompe d’entrée de gamme coûte entre 1800 et 2400 $ et une thermopompe haut de gamme 3 ou 4000 $, sans compter les frais d’installation. Les compagnies frauduleuses font toujours payer une machine d’entrée de gamme trois fois plus cher. Ce n’est pas de la qualité.

De plus, une fois endommagées, il est difficile de réparer ces thermopompes. Bien souvent, les compagnies ont déjà cessé leur activité et il est impossible de joindre quelqu’un. Il n’y a aucun service après-vente. Typiquement, ce genre de groupe reste actif entre 1 et 2 ans seulement. Il arrive d’atteindre une facture de l’ordre de 20 000 $ parce que la machine est endommagée. Les installateurs sont des sous-traitants qui avaient bien fait leur travail. C’est le matériel vendu qui pose problème. Il est souvent nécessaire de faire un nouvel achat.

A titre indicatif, voici quelques exemples de marques de thermopompe :

▷ Entrée de gamme :

  • Inverter
  • Maxi air
  • Elite

▷ Haut de gamme :

  • Keepkite
  • Gree
  • Fujitsu

Consulter le Top 5 des meilleures thermopompes murales au Québec en 2017 

 

Quelles solutions lorsque vous payez trop cher votre système de climatisation et chauffage ?

M. Genest a conseillé à ces clients d’appeler la Société de Protection des Consommateurs. Sachez qu’il existe un contrôle de la vente itinérante. Après avoir signé un contrat avec un vendeur à domicile, vous disposez de 10 jours ouvrables pour annuler le contrat soit par téléphone soit en envoyant une lettre enregistrée. La lettre enregistrée doit avoir été timbrée et reçue par la poste durant le délai de 10 jours ouvrables après la signature.

Avant d’en arriver là, il est préférable de se renseigner et de ne pas se précipiter en signant un contrat présenté par un vendeur à domicile qui paraît bien trop alléchant. Le site internet de Michel Genest, par exemple, permet de comparer trois prix. C’est vraiment une méthode intéressante et transparente pour le choix de votre système de climatisation et chauffage.

Vous pouvez également consulter cette page web qui dresse la liste des 25 entreprises les plus réprimandées pour leurs pratiques de commerce en 2016. Parmi elles, on retrouve plusieurs entreprises spécialisées dans la vente de systèmes de climatisation et chauffage. Confort Pro Solution, situé à McMasterville, par exemple, a effectué en 2012 de la sollicitation téléphonique en se faisant passer pour un des fabricants Goodman, Maytag ou Ducane. Les clients étaient avertis qu’une inspection des thermopompes devait avoir lieu afin que la garantie perdure. La proposition d’un service d’entretien de plusieurs centaines de dollars ou la déclaration du besoin de remplacer l’appareil faisaient suite à l’inspection. Tout ceci s’opérait sans permis approprié au commerce itinérant. Le groupe Hydro HVAC a également été puni par la loi pour des infractions commises en 2012. Il a fait croire à ses clients qu’ils pourraient bénéficier de subventions gouvernementales dans le cadre d’un programme écoénergétique et qu’il était recommandé par un tiers. De plus, il a utilisé un contrat contenant une clause illégale. Cette liste dressée par le site Protégez-vous est très intéressante. Aussi, soyez doublement prudent lorsque vous êtes contacté par une entreprise dont le nom y figure.

Un autre outil très utile est la liste des commerçants disponible sur le site de l’OPC. Elle permet de vérifier si le commerçant avec lequel vous vous apprêtez à faire affaire a déjà commis une infraction ou fait l’objet d’une poursuite pénale au cours des 5 dernières années. Par exemple, vous pouvez constater que Michel Genest n’a rien fait de la sorte et n’a reçu aucune mise en demeure.

Quelques trucs supplémentaires pour éviter les arnaques web :

Pour finir votre mise en garde face aux escrocs de la vente de systèmes de climatisation et chauffage, voici quelques astuces pour éviter les arnaques web. Car tous les modes de communication sont sujets à leurs méthodes d’arnaque, il faut être attentif en surfant sur le web.

  • Soyez sceptique. Restez toujours vigilant lorsque vous rencontrez des offres trop belles pour être vraies sur internet. Ne vous précipitez pas. Gardez en tête qu’il s’agit sûrement d’une arnaque. Il est préférable d’être agréablement surpris par la suite que de foncer sur une arnaque, tête baissée.
  • Vérifiez les mentions légales du site : nom et forme juridique de l’entreprise, adresse postale, numéro de téléphone, adresse courriel. Si les mentions légales du site internet sont absentes, incomplètes ou difficiles à trouver, soyez vigilant. Toute entreprise qui n’a rien à se reprocher indique ces informations sur son site.
  • Confrontez les sources. Pour vérifier une information sur le web, il est important de la vérifier en multipliant les avis. Lorsque vous le pouvez, remontez au site source de l’information. Trouvez d’autres sites qui en parlent pour vérifier que l’information est la même. Lisez les commentaires des internautes afin de voir s’ils sont satisfaits ou s’ils dénoncent une escroquerie. Essayez de trouver des sources officielles telles que des sites gouvernementaux.
  • Appelez le service client. Si le site internet vous semble suspect, n’hésitez pas à contacter le service client pour avoir des renseignements. Si le numéro est inexistant ou si personne ne vous répond après plusieurs tentatives, il s’agit sûrement d’une arnaque. Un site marchand doit renvoyer à son service clientèle.
  • Méfiez-vous des adresses courriel qui pourraient vous envoyer des messages. Une entreprise professionnel n’utilise généralement pas d’adresse courriel gratuite de type Hotmail ou Gmail.